Erythréen "lynché" en Israël : quatre suspects ont été arrêtés

  • A
  • A
Erythréen "lynché" en Israël : quatre suspects ont été arrêtés
@ HAZEM BADER / AFP
Partagez sur :

Cet Érythréen a été pris à partie par des civils lundi car confondu avec un auteur d'attentat. Il a succombé depuis à ses blessures. 

Quatre Israéliens soupçonnés d'avoir participé au "lynchage" d'un demandeur d'asile érythréen pris lundi par erreur pour l'auteur d'un attentat dans le sud d'Israël, ont été arrêtés mercredi, a annoncé la police.

D'autres arrestations prévues. "Quatre Israéliens soupçonnés d'avoir participé au lynchage lors de l'attentat de Beersheva ont été arrêtés et d'autres arrestations sont prévues", a précisé la police dans un communiqué. Ces suspects doivent être présentés jeudi devant un juge pour une éventuelle prolongation de leur garde à vue, a-t-elle ajouté. Selon la radio publique, deux des quatre suspects sont des membres de l'administration pénitentiaire.

Pris pour cible par un agent de sécurité. Habtom Zarhum, demandeur d'asile de 29 ans, attendait lundi soir le bus à la gare routière de Beersheva où il était allé faire renouveler son visa, quand un Arabe israélien a fait irruption dans la gare, a tué un soldat, s'est emparé de son fusil M-16 et a tiré sur la foule, blessant une dizaine de personnes. L'Erythréen a fait comme tout le monde, il s'est mis à l'abri, ont raconté des témoins. Dans la confusion, un agent de sécurité l'a pris pour un assaillant et lui a tiré dessus.

Frappé alors qu'il était au sol. Dans une vidéo tournée par un témoin et postée sur internet, Habtom Zarhum est au sol, dans son sang mais encore en vie, encerclé par une foule d'hommes. Certains l'insultent et lui assènent des coups de pieds. Un homme lui lance un banc sur la tête. La police finit par s'interposer. L'homme est mort le soir même à l'hôpital. L'autopsie a établi qu'il était mort des blessures par balles et non en raison des coups.