En Sardaigne, des parents réclament des toilettes séparées à l'école pour deux migrants

  • A
  • A
En Sardaigne, des parents réclament des toilettes séparées à l'école pour deux migrants
Image d'illustration@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Malgré la présentation de certificats médicaux, deux familles ont déjà retiré leurs enfants de l'école.

Secourus en mer pendant l'été, les deux enfants de 9 et 11 ans, l'un Égyptien, l'autre Éthiopien, ont été inscrits à la rentrée dans une école tenue par des religieuses à Cagliari, en Sardaigne. D' après La Stampa, ils ont été forcés, pendant un temps, d'utiliser des toilettes séparées, à la demande insistante de parents des autres élèves.

Des toilettes séparées, par "précaution". Dès l'inscription des deux enfants, de nombreux parents d'élèves ont protesté, évoquant en particulier des risques pour la santé de leurs enfants en raison des éventuelles maladies contractées par les deux migrants dans leur pays ou pendant leur périple vers l'Italie. Malgré la présentation de certificats médicaux attestant de la bonne santé des enfants, plusieurs familles ont menacé de retirer leurs propres enfants de l'école. Deux d'entre elles l'ont déjà fait. L'établissement a alors décidé, "par précaution", de mettre en place des toilettes séparées pour les deux jeunes réfugiés.

Mis à l'écart. Au journal italien, l'une des avocates chargée de la tutelle des enfants explique qu'ils ont "tout de suite été isolés pendant les récréations, et pas seulement parce qu'ils ne parlaient pas encore l'italien"."L'attitude des autres enfants est, à l'évidence, le reflet de ce qu'ils entendent dans la bouche de leurs parents", a-t-elle dénoncé. L'école a finalement renoncé à toute ségrégation : "Ces enfants ont déjà vu de leurs yeux les horreurs de la guerre. Nous devons les faire vivre en paix, ils doivent se sentir les bienvenus chez nous", a déclaré l'une des religieuses responsable de l'école.