En colère contre Poutine, une journaliste démissionne en direct

  • A
  • A
En colère contre Poutine, une journaliste démissionne en direct
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

VIDÉO - Une journaliste américaine de Russia Today, chaîne financée par la Russie, a claqué la porte en pleine émission.

LE COUP D’ÉCLAT. Elle ne voulait plus être la voix du "programme poutiniste". Liz Wahl, une journaliste américaine de la chaîne Russia Today (RT) America, financée par la Russie, a démissionné mercredi en direct. La raison ? Elle voulait protester contre la politique de Moscou en Ukraine.

La démission de Liz Wahl :

Des grands-parents réfugiés. La journaliste a expliqué qu'elle "ne pouvait pas travailler pour une chaîne financée par le gouvernement russe et qui absout les actions du [président russe] Poutine". Elle a aussi indiqué que ses grands-parents avaient fui la Hongrie pendant l'ère soviétique.

"Je viens de parler à mes grands-parents, arrivés aux États-Unis en tant que réfugiés fuyant les Soviétiques pendant la révolution en Hongrie. C'est incroyable à entendre en pleine résurgence des peurs de la Guerre Froide".

"Je suis fière d'être Américaine et je crois à la diffusion de la vérité et c'est pourquoi je démissionne après cette retransmission", a-t-elle encore ajouté.

Une autre journaliste en colère. Russia Today fait décidément face à une fronde de ses propres journalistes, puisque deux jours avant la démission de Liz Wahl, une autre présentatrice de la chaîne a dénoncé l'"agression militaire" de Moscou en Ukraine et la couverture partiale du conflit par les médias. Basée à Washington, Abby Martin a lancé lors de son émission que "ce que la Russie avait fait est mal". "Je ne répéterai jamais assez combien je suis contre toute intervention dans les affaires d'une nation souveraine", a-t-elle insisté.

Le coup de gueule de la journaliste Abby Martin :

Des propos qui tranchent nettement avec la propagande officielle du régime de Vladimir Poutine.

sur le même sujet, sujet,

ANALYSE - Un scénario de Guerre Froide en Crimée ?

ON RÉSUME - "La Russie a pris le risque d'une escalade dangereuse", dit Hollande

SOUS PRESSION - Le G8, arme de dissuasion massive ?

ZOOM - Ce que l'Ukraine et la Russie auraient à perdre dans un conflit