En Allemagne, le passé de Derrick ne passe pas

  • A
  • A
En Allemagne, le passé de Derrick ne passe pas
Partagez sur :

La chaîne ZDF, qui produisait la série, a arrêté ses rediffusions. La Bavière réfléchit à lui retirer un titre.

Une légende ternie. Le passé de SS de Derrick, ou tout du moins de Horst Tappert, l'acteur qui a incarné le célèbre inspecteur allemand pendant 24 ans, n'en finit pas d'ébranler l'Allemagne. Moins d'une semaine après la révélation choc du Frankfurter Allgemeine Zeitung, nos voisins d'outre-Rhin ne se sont toujours pas remis de l'effondrement d'une telle légende.

Banni de la télévision allemande. La ZDF, qui a produit les 281 épisodes de la série policière, et les rediffusait inlassablement depuis l'arrêt des tournages en 1998, "est étonnée et stupéfaite de cette nouvelle", écrit son patron dans un communiqué. En conséquence, la chaîne a décidé de retirer définitivement Derrick de sa grille, rapporte le Spiegel. 

26.04 horst.tappert.jpg

© MAXPPP

Max, une chaîne néerlandaise, qui devait rediffuser quelques épisodes de la série cet été, avait pris la même décision dès le lendemain de la révélation. "Nous ne mettrons pas à l'honneur un acteur qui a tant menti sur son passé", a justifié le directeur de la chaîne. Selon lui, la rediffusion de Derrick aurait été "une injure faite aux victimes de la guerre". De son côté, France 3 n'a pas le même souci. La série, qui a rythmé les après-midi de la chaîne française pendant de nombreuses années, avait été déprogrammée en juillet dernier.

Un "commissaire honoraire" déshonoré. De son côté, le land de Bavière étudie désormais la possibilité de retirer à Horst Tappert, de façon posthume, son titre de "commissaire honoraire de la police bavaroise", note le quotidien allemand Bild. Cette distinction avait été accordée à l'acteur, qui jouait un commissaire principal dans un commissariat de cette région du sud de l'Allemagne, en 1980. "Si nous avions été au courant à l'époque du possible passé de SS de Horst Tappert, nous n'aurions pas accepté sa nomination comme 'commissaire honoraire'", a assuré un porte-parole du ministère bavarois de l'Intérieur.