Élections municipales contestées à Moscou

  • A
  • A
Élections municipales contestées à Moscou
@ REUTERS
Partagez sur :

Le maire sortant, pro-Poutine, serait réélu dès le premier tour. Mais l’opposant Navalny conteste.

Il n’y a semble-t-il pas eu de miracle pour Alexeï Navalny, opposant à Vladimir Poutine et candidat à la maire de Moscou. Selon les premiers résultats de l’élection municipale la capitale russe, c’est le maire sortant Sergueï Sobianine, candidat du kremlin, qui est réélu dès le premier tour. Selon la Fondation Opinion Publique (FOM), le candidat sortant crédité de 52,5% des voix contre 29,1% pour Alexeï Navalny. Un autre sondage de l'institut Vtsiom, proche du pouvoir, donne 53% à Sergueï Sobianine contre 32% pour son adversaire. De premiers résultats officiels sont attendus vers 20 heures.

26.12 Alexeï Navalny 930x620

© Reuters

Navalny conteste. L’opposant a immédiatement contesté ces résultats. "Nos propres sondages de sortie des urnes indiquent qu'il y aura un second tour", a déclaré AlexeI Navalny devant une foule de journalistes à son état-major de campagne après la clôture du scrutin. Selon son équipe le maire sortant Sergueï Sobianine n'obtenait que 46% contre 35,6% pour Navalny. "Nous appelons la mairie à ne pas se lancer dans des falsifications. Nous ferons tout pour les empêcher", a encore déclaré Alexeï Navalny, qui a d'ores et déjà appelé à un rassemblement dans le centre de Moscou lundi soir.

"Actuellement Sobianine et son principal soutien Vladimir Poutine sont en train de décider s'il faut qu'il y ait une élection relativement honnête et qu'il y ait un second tour, ou pas", a encore déclaré Alexeï Navalny, avant de s'éclipser.

Une campagne en sursis et sans médias. Avocat de 37 ans, pourfendeur de la corruption aux accents nationalistes, Alexeï Navalny avait pris la tête du mouvement de protestation à l'hiver 2011-2012. Sa participation à l'élection à Moscou, même s'il n'a pas eu accès aux grands médias et a dû mener campagne dans la rue et sur l'internet, a changé la donne dans un paysage politique aseptisé et où l'opposition est marginalisée depuis dix ans. En sursis d'une peine de prison, l'opposant avait grimpé ces dernières semaines dans les sondages d'intentions de vote à près de 20%, restant cependant loin derrière le maire sortant Sergueï Sobianine, grand favori du scrutin. Alexeï Navalny avait appelé vendredi les Moscovites à voter pour lui afin de briser la domination de Vladimir Poutine sur la vie politique russe.

Condamné en juillet à cinq ans de détention pour des accusations de malversations qu'il dit fabriquées de toutes pièces, Alexeï Navalny a été emprisonné puis libéré contre toute attente par la justice jusqu'à l'examen en appel. Il a mobilisé plusieurs milliers de volontaires et plus de 100 millions de roubles (2,3 millions d'euros) en donations. Plusieurs chefs d'entreprises du secteur de l'internet lui ont manifesté publiquement leur soutien, et l'économiste réputé Sergueï Gouriev, récemment réfugié en France, est l'auteur de son programme économique.