Egypte : une "action extérieure" seule peut expliquer le crash

  • A
  • A
Egypte : une "action extérieure" seule peut expliquer le crash
@ KHALED DESOUKI / AFP
Partagez sur :

Par ailleurs, avant ce crash qui a eu lieu en Egypte samedi et qui a fait 224 morts, les pilotes n'ont pas essayé de rentrer en contact avec les contrôleurs aériens. 

Selon la compagnie charter russe Metrojet, les pilotes de l'Airbus qui s'est écrasé samedi dans le désert du Sinaï en Egypte ont perdu le contrôle "total" de l'avion. Par ailleurs, elle a aussi annoncé lundi que l'engin était "en excellent état technique". 

Pas de contact radio. "Tout porte à croire que dès le début de la catastrophe, l'équipage a perdu le contrôle total" de l'avion, a déclaré Alexandre Smirnov lors d'une conférence de presse. Le responsable de la compagnie qui exploitait l'avion a précisé que les pilotes n'avaient pas "essayé d'entrer en contact radio" avec les contrôleurs aériens au sol.

Action extérieure. Au sujet des hypothèses pouvant expliquer le drame, la compagnie aérienne russe a aussi estimé que seule une "action extérieure" a pu provoquer le crash de l'Airbus A321-200, excluant également une erreur humaine. 

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré lundi qu'aucune hypothèse ne peut être encore exclue pour expliquer ce crash qui a fait 224 morts. L'avion s'est probablement disloqué en vol mais il est encore trop tôt pour en tirer la moindre conclusion, avait déclaré dimanche le chef de l'aviation civile russe.

Des vacanciers sur le retour. L'Airbus A321-200 de la compagnie charter russe Metrojet s'est écrasé samedi à l'aube dans le Sinaï, après avoir décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh pour Saint-Pétersbourg. La plupart des victimes sont des vacanciers originaires de cette ville et de ses environs.