Ebola : sa (mauvaise) blague en avion lui coûte cher

  • A
  • A
Ebola : sa (mauvaise) blague en avion lui coûte cher
@ REUTERS
Partagez sur :

Un Italien qui avait blagué sur le virus Ebola à bord d'un vol Milan-Dublin a été condamné à verser 2.500 euros à une oeuvre de charité par un tribunal irlandais.

Faire une blague sur Ebola peut coûter cher. Un Italien qui voyageait à bord d'un avion entre Milan et Dublin l'a appris à ses dépens : il a été condamné par un tribunal irlandais à verser 2.500 euros à une oeuvre de charité après avoir plaisanté sur ce virus qui a fait plus de 5.000 morts, principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée.

"Attention Ebola". Les faits se sont déroulés jeudi à bord d'un vol Aer Lingus. Roberto Binaschi, un ingénieur informatique de 56 ans, voulait se moquer de sa fille et de son obsession pour l'hygiène. Quand celle-ci a commandé un café, il a bu la première gorgée, puis lui a passé la boisson, après avoir écrit "Attention Ebola" sur le couvercle. 

Arrêté à son arrivée à Dublin. En découvrant ces mots, les membres d'équipage de la compagnie irlandaise ont alerté les autorités au sol. Après l'atterrissage à l'aéroport de Dublin, l'avion a été bouclé pendant une heure, le temps que des tests médicaux soient réalisés, rapporte The Irish Times. Roberto Binaschi, sa fille et sa femme ont été arrêtés.

"Une blague de mauvais goût". Ce n'est que le lendemain que l'Italien a été entendu par un juge. "C'est vraiment une blague de mauvais goût", a commenté le juge, assurant que c'était comme écrire sur un bout de papier qu'il y avait une bombe à bord. Avant de condamner Roberto Binaschi à verser la somme de 2.500 euros à une oeuvre de charité en faveur des sans-abri.