Un premier cas d'Ebola confirmé à New York

  • A
  • A
Un premier cas d'Ebola confirmé à New York
@ Reuters
Partagez sur :

La ville la plus peuplée des Etats-Unis doit faire face à son premier cas de virus Ebola avec un médecin récemment rentré de Guinée.

C'est la première fois qu'Ebola touche la Grosse pomme. New York City a enregistré une infection au virus, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires. Le malade travaillait pour Médecins sans frontières et est revenu de Guinée il y a dix jours. Bill de Blasio, le maire de la ville la plus peuplée des Etats-Unis, a indiqué qu'il "n'y a pas de raison pour les New-Yorkais de s'inquiéter", lors d'une conférence de presse tenue aux côtés du gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo.

Les deux hommes ont insisté sur le fiat que la ville de 8,4 millions d'habitants s'était préparée à cette éventualité depuis des semaines. "La maladie est difficile à attraper", a cependant insisté Bill de Blasio.

Il tentait de limiter ses contacts. Craig Spencer, un médecin de 33 ans, est rentré à New York le 14 octobre. Des examens médicaux ont été menés après qu'il a développé une forte fièvre et des douleurs abdominales. Le malade a été placé en quarantaine à l'hôpital Bellevue de New York. Sa fiancée et deux de ses amis ont également été placés à l'isolement. La responsable des services sanitaires de la ville a indiqué que Craig Spencer avait tenté de s'isoler autant que possible depuis son retour de Guinée et prenait sa température deux fois par jour. Il a commencé à avoir de la fièvre jeudi en fin de matinée et a immédiatement prévenu MSF, conformément au protocole. Son appartement est désormais scellé.

Mercredi soir, Craig Spencer avait fait un bowling avec ses amis, à Brooklyn. L'établissement a été fermé par précaution.

C'est le quatrième cas d'Ebola aux Etats-Unis. Un malade, qui a infecté deux infirmières, est mort dans un hôpital de Dallas.

>> LIRE AUSSI - Ebola en France : psychose absolue ou inquiétude légitime ?