Ebola de retour au Liberia

  • A
  • A
Ebola de retour au Liberia
Une infirmière de l'hôpital d'Ewla à Monrovia au Liberia@ AFP/DOMINIQUE FAGET
Partagez sur :

Le virus avait été éradiqué du pays début mai. Mais mardi, trois nouveaux cas ont été détectés.

C'est un coup dur pour le Liberia, qui avait réussi à se débarrasser du virus Ebola au mois de mai. Mercredi, au moins trois nouveaux malades ont été identifiés, trois mois après que l'épidémie a été déclarée terminée dans le pays. Un adolescent de 17 ans est mort de la maladie et semble avoir contaminé deux autres personnes, "testées positives parmi les gens ayant été en contact" avec lui, selon le porte-parole des autorités sanitaires d'une province côtière proche de la capitale Monrovia.

De nouveaux cas à attendre. Les autorités sanitaires cherchaient en priorité à déterminer l'origine de la contamination du jeune homme. Il a manifesté les premiers symptômes alors qu'il circulait sur l'autoroute traversant la zone de l'aéroport international Roberts, desservant Monrovia,  à une heure de voiture du centre-ville, a expliqué la ministre de la Santé, Bernice Dahn. Selon la presse locale, le jeune homme serait tombé malade le 21 juin et décédé trois jours plus tard, mais ces informations n'ont pas pu être confirmées.

Toutes les personnes ayant été en contact avec lui ont été identifiées et placées en quarantaine, avait affirmé le vice-ministre de la Santé, Tolbert Nyensuah. Mais la ministre de la Santé s'attendait mardi à trouver des cas supplémentaires. "Nous attendons encore les résultats d'autres analyses sanguines", a indiqué le porte-parole des autorités sanitaires de la province.

Presque deux mois de répit. Le Liberia était le seul à avoir éradiqué la maladie, parmi les trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus affectés. La Guinée et la Sierra Leone font toujours face à une dizaine de cas par semaine, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé publié le 24 juin. Après une nette décrue depuis le début de l'année, l'épidémie est repartie à la hausse dans ces deux pays en mai, en raison notamment de la persistance du non-respect des consignes sanitaires. Au Liberia, Ebola a fait quelque 4.800 morts, sur un total de plus de 11.000 morts dans le monde depuis le début de l'épidémie en décembre 2013.