DSK à Cambridge : le contre-programme

  • A
  • A
DSK à Cambridge : le contre-programme
DSK se voit offrir "une tribune pour s'exprimer", dénonce la section femmes du Cambridge university student's Union.@ Reuters
Partagez sur :

L'avocat de Diallo sera du "comité d'accueil" monté par des étudiantes en colère.

DSK devisant devant les étudiants de Cambridge de "l'état de l'économie mondiale". Voilà qui ne passe pas pour la section femmes du Cambridge university student's Union, un syndicat étudiant de la célèbre université britannique.

Le CUSU estime en effet qu'avec cette invitation, DSK se voit offrir "une tribune pour s'exprimer (...) alors que les personnes qui ont survécu à des agressions sexuelles sont ignorées". Un contre-programme a donc été mis au point.

Après avoir tenté d'empêcher à l'aide d'une pétition contre la venue de l'ancien patron du FMI - 700 signatures auraient été recueillies -, ces étudiantes ont réservé à DSK un comité d'accueil bien particulier pour vendredi.

L'avocat de Nafissatou Diallo "reconnaissant"

L'un des avocats de Nafissatou Diallo, Douglas H. Wigdor, a ainsi été invité à parler de sa cliente et des injustices touchant à la fois les femmes et les immigrés. L'intéressé a dit voir hâte d'exposer l'impact qu'a eu l'affaire Diallo-Strauss Kahn sur les affaires d'agressions sexuelles en général.

Une féministe britannique - Cath Elliott – interviendra également sur le thème du viol. Après ces interventions, un rassemblement est prévu devant l'église du campus.

Du côté de la Cambridge Union Society qui a lancé l'invitation, on souligne que Dominique Strauss-Kahn est une "grande figure du FMI", "une personnalité fascinante, qui a des connaissances exceptionnelles dans son domaine. C'est la raison pour laquelle nous l'avons invité".