Douze jours après les attentats, l'aéroport de Bruxelles rouvre sous haute sécurité

  • A
  • A
Douze jours après les attentats, l'aéroport de Bruxelles rouvre sous haute sécurité
@ YORICK JANSENS / BELGA / AFP
Partagez sur :

L'aire de dépose-minute est interdite d'accès. Seuls les passagers munis d'un billet pourront accéder, à pied au hall d'enregistrement temporaire.

La Belgique va tenter dimanche de tourner la page des attentats, en rouvrant son aéroport sous haute sécurité pour trois vols "symboliques", mais il faudra encore de longs mois avant qu'il puisse être pleinement opérationnel.

Premier vol prévu à 13h40. Le premier départ, un vol de la Brussels Airlines à destination de Faro, dans le sud du Portugal, est prévu à 13H40 (11H40 GMT). Suivront un vol pour Athènes et un autre pour Turin, en Italie, "un signal d'espoir qui témoigne de notre volonté et de notre force pour surmonter cette épreuve et ne pas plier", a déclaré le PDG de l'aéroport, Arnaud Feist. Cette timide reprise, a-t-il souligné, "symbolise un retour à la normale pour notre aéroport", un poumon de l'économie belge qui génère 20.000 emplois, dans 260 entreprises. 

Des mesures de sécurité drastiques. Des mesures de sécurité supplémentaires ont été décidées vendredi soir à l'issue d'une réunion d'urgence du gouvernement avec les syndicats de police, qui agitaient la menace d'une grève si leurs revendications n'étaient pas entendues. L'aire de dépose-minute est interdite d'accès. Seuls les passagers munis d'un billet et d'une pièce d'identité pourront accéder, à pied depuis un parking, au hall d'enregistrement temporaire, et leurs bagages seront contrôlés avant qu'ils puissent y entrer. L'aéroport ne sera pas desservi par les transports en commun, uniquement par les voitures particulières ou les taxis