Donald Trump devant ses partisans en Floride : la Maison-Blanche fonctionne "sans heurt"

  • A
  • A
Donald Trump devant ses partisans en Floride : la Maison-Blanche fonctionne "sans heurt"
Pour Donald Trump, son début de mandat se déroule "sans accroc"@ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

En reprenant ses thèmes de campagne favoris, Donald Trump s'est offert une ovation lors d'un meeting devant ses supporteurs en Floride.

Donald Trump a ravi samedi soir des milliers des supporteurs lors d'un grand rassemblement en Floride, aux airs de campagne électorale, assurant que sa présidence se déroulait "sans heurt" et s'en prenant avec virulence à une presse "malhonnête".

Un début de mandat "sans accroc, sans heurt". Après un premier mois houleux à la Maison-Blanche, le milliardaire au programme populiste, nationaliste et protectionniste, a donné un discours au ton combatif, voire très agressif, devant des milliers de personnes réunies dans un hangar à l'aéroport de Melbourne, en Floride. "La Maison-Blanche fonctionne tellement sans accroc, sans heurt. Croyez-moi, j'ai hérité d'un grand bazar", a lancé le successeur de Barack Obama, sous les cris et les applaudissements de ses partisans. Donald Trump a même appelé sur scène l'un de ses fans pour l'enlacer et lui laisser dire "Monsieur le président, merci Monsieur !"

Un discours de campagne. La Maison-Blanche du 45e président des États-Unis est secouée depuis un mois par une série de revers politiques, comme la démission de son conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, par de vives tensions avec les médias et par des fuites à répétition. Dans un discours au ton et au contenu identiques à ses meetings de campagne en 2016, le président des États-Unis s'en est pris une nouvelle fois aux médias généralistes "malhonnêtes" qu'il a accusés de propager des "mensonges", des "fausses informations".

"Nous sommes un peuple libre et indépendant, nous ferons nos propres choix. Nous sommes ici aujourd'hui pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité", a lancé le tribun, qui a martelé son slogan de campagne "Rendre sa grandeur à l'Amérique" et qui a encore promis de sécuriser les frontières des États-Unis, notamment grâce à la construction d'un mur avec le Mexique et en luttant contre "le terrorisme islamique radical".

Des supporteurs au rendez-vous. La Maison-Blanche avait donné le ton dès vendredi soir en vantant un "rassemblement de campagne pour l'Amérique". Les supporteurs du président étaient au rendez-vous : "J'aime notre président, il nous défend, nous le peuple", s'est exclamé Gene Huber, un vendeur de voitures de West Palm Beach, venu dans les premiers faire la queue à 04h du matin pour ne pas rater Donald Trump.