Donald Trump défend sa fille, qui l'a brièvement remplacé au G20

  • A
  • A
Donald Trump défend sa fille, qui l'a brièvement remplacé au G20
La fille de Donald Trump l'a remplacé quelques minutes à la table des dirigeants du G20.@ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

Donald Trump a assuré lundi qu'il n'y avait rien d'"anormal" à ce que sa fille Ivanka l'ait remplacé quelques minutes à la table des dirigeants du G20.

Donald Trump a défendu lundi sa fille Ivanka, conseillère à la Maison-Blanche, après que cette dernière l'a remplacé quelques minutes à la table des dirigeants samedi au sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne. Ivanka Trump s'est assise à la table des discussions, remplaçant brièvement son père parti quelques minutes, quand le président de la Banque mondiale a commencé à parler du développement de l'Afrique.

L'accord de la Chancelière allemande. "Quand j'ai quitté la salle de conférence pour des entretiens rapides avec le Japon et d'autres pays, j'ai demandé à Ivanka de siéger à ma place. Rien d'anormal. Angela M(erkel) était d'accord", a publié Donald Trump sur son compte Twitter. 



Une première. Il est rare qu'un chef d'État ou de gouvernement s'absente pendant un sommet, et s'il le fait, il est remplacé par un ministre ou un conseiller habitué de ce genre de sommet, a estimé Lawrence Summers, conseiller économique à l'époque où Barack Obama était président des États-Unis, dans le Washington Post. "C'est la première fois qu'un enfant de président siège à la place de son père", a-t-il encore souligné.