Dominique de Villepin sur l’élection de Donald Trump : "la réaction de François Hollande me gêne"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de la République avait déclaré que l’arrivée au pouvoir du milliardaire américain ouvrait "une période d’incertitude". 

INTERVIEW

Donald Trump et la France n’ont, pour l’instant, que peu de liens. Le futur président américain ne connaît ainsi aucun homme politique français et n’a jamais fait de business dans l’Hexagone. François Hollande l’a tout de même félicité mercredi, en ajoutant que son élection ouvrait "une période d’incertitudes". Un premier message que n’a pas apprécié Dominique de Villepin. "La réaction du président (François Hollande) me gêne un peu", a déclaré l’ancien ministre des Affaires étrangères, jeudi soir au Club de la presse d’Europe 1.

"Pousser Trump à évoluer dans le bon sens." "Aujourd’hui, il faut pousser Trump et l’administration américaine à évoluer dans le bon sens. Nous avons une responsabilité et un rôle à jouer. Le premier message adressé par la France est empreint de réserves et de réticences, davantage adressé au peuple français qu’américain. Ce message comporte toute une série de verrous, pour montrer que nous serons fidèles à nos valeurs même si les Américains ne le seraient pas. Il faut mesurer notre responsabilité", a poursuivi l’ancien Premier ministre, auteur du livre Mémoire de paix pour temps de guerre.

"L’opportunité de créer l’Europe de la défense." Dominique de Villepin a également plaidé pour une redéfinition de la politique étrangère française dans la foulée de l’élection du candidat républicain. "Donald Trump a affirmé qu’il serait plus isolationniste. Faisons donc des propositions, il y a des points où nous pouvons proposer des pistes en matière commerciale. Sur le plan militaire, Donald Trump a dit aux Européens qu’il ne souhaitait pas financer la défense de nos pays. C’est donc l’opportunité pour enfin créer le pilier européen de défense", a-t-il conclu.