Vol MH370 : retour sur 505 jours de mystère

  • A
  • A
Vol MH370 : retour sur 505 jours de mystère
@ AFP
Partagez sur :

L'avancée décisive intervenue mercredi soir dans l'enquête sur la disparition du vol de la Malaysia Airlines marque fin à plus d'un an de mystère complet.

Le mystère demeure mais il est un peu moins épais. En annonçant mercredi soir que le fragment d'aile retrouvé sur une plage de l'île de la Réunion provenait bien du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, le Premier ministre malaisien a fait part d'une avancée décisive d'une enquête au point mort depuis plus d'un an. Chronologie des principaux développements de l'enquête sur la disparition de ce vol.

• 8 mars 2014 :  un Boeing 777 de la Malaysia Airlines décolle de Kuala Lumpur à 0h41 locales avec 227 passagers et douze membres d'équipage en direction de Pékin. Une heure après le décollage, le vol MH370 change brusquement de cap et cesse tout contact avec les contrôleurs aériens. Le Vietnam affirme que l'avion s'est volatilisé dans son espace aérien, et lance des recherches après avoir détecté en mer des traces de carburant.

• 15 mars 2014 : selon la Malaisie, les communications de l'avion ont été désactivées, le changement de trajectoire est l'oeuvre d'une "action délibérée" et l'appareil a continué de voler près de sept heures. Le périmètre des recherches s'élargit et 26 pays y participent.

• 24 mars 2014 : le Premier ministre malaisien annonce que le vol MH370 a fini sa course dans le sud de l'océan Indien.

• 26 mars 2014 : des images prises par un satellite révèlent la présence de 122 objets dérivants.

• 30 mars 2014 : l'Australie est chargée de coordonner les opérations de recherches en mer menées par sept pays (Australie, Chine, Malaisie, Japon, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Etats-Unis). Malgré plus de 300 sorties aériennes, les recherches couvrant plus de 4,5 millions de kilomètres carrés restent vaines. La priorité est donc donnée à l'exploration sous-marine, mais aucune trace physique de l'appareil n'est retrouvée.

• 29 janvier 2015 : la Malaisie déclare officiellement que la disparition du vol MH370 est un "accident" et que les personnes à bord sont présumées mortes, provoquant la colère des familles qui réclament des preuves.

• 8 mars 2015 : l'enquête sur la disparition du vol n'a apporté aucun élément permettant d'incriminer les membres d'équipage et n'a révélé aucune anomalie mécanique, estiment des experts indépendants dans un rapport préliminaire. L'explication la plus crédible avancée par les responsables de l'enquête est qu'une brusque chute du niveau de l'oxygène à l'intérieur de l'appareil a rendu l'équipage et les passagers inconscients. L'avion aurait continué de voler en pilotage automatique jusqu'à sa chute en mer, faute de carburant.

• 29 juillet : un débris d'avion long de deux mètres est retrouvé sur les côtes de La Réunion. Le 31 juillet, les responsables australiens des recherches se disent "de plus en plus convaincus" que le fragment d'aile d'avion découvert sur l'île de La Réunion provient du Boeing 777 disparu. Le 1er août, le fragment d'aile arrive en France et est acheminé jusqu'au laboratoire militaire de Balma, dans la banlieue de Toulouse.

• 2 août : le ministère malaisien des Transports affirme dans un communiqué que le débris a été "officiellement identifié" comme un volet d'aile de Boeing 777, une pièce appelée flaperon.

• 5 août : experts et enquêteurs analysent près de Toulouse le fragment d'aile d'avion retrouvé à La Réunion. Ce fragment d'aile provient bien du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, le vol MH370 mystérieusement disparu en mars 2014, annonce le Premier ministre malaisien lors d'une conférence organisée au milieu de la nuit à Kuala Lumpur. Au vu des premières expertises, "il existe de très fortes présomptions pour que le flaperon appartienne bien au vol MH370" de la Malaysia Airlines, indique la justice française.