Disparition de Maddie : l'enquête rebondit au Paraguay

  • A
  • A
Disparition de Maddie : l'enquête rebondit au Paraguay
Maddie Mccann, disparue en 2007, au Portugal. @ TERI BLYTHE / METROPOLITAN POLICE SERVICE / AFP
Partagez sur :

Après un appel à témoins passé par un détective privé, la fillette disparue en 2007 au Portugal est recherchée à Areguà, une ville de 70.000 habitants.

Après la Nouvelle-Zélande, l’Australie ou encore Chypre, l’affaire Maddie rebondit cette fois au Paraguay. La petite Britannique Maddie McCann, disparue en 2007 à l'âge de trois ans, alors qu'elle était en vacances avec ses parents au Portugal, aurait été aperçue à Areguà, une ville de 70.000 habitants, à moins de 30 kilomètres de la capitale, Asunción. Cette information émane d’un détective privé, mandaté par les parents de la fillette, qui se battent depuis 2007 pour retrouver la trace de leur enfant. Et la piste de ce détective est prise au sérieux par les autorités paraguayennes qui ont mobilisé quatre brigades spécialisées contre les enlèvements, qui seront appuyés par des experts.

"Elle vivrait à Areguà, gardée par une femme". Pour mettre toutes les chances de son côté pour retrouver la fillette, qui serait aujourd’hui âgée de 12 ans, le détective privé a fait passer un appel à témoins dans la presse locale. A la clé ? Une récompense de deux millions d’euros à toute personne permettant de retrouver Maddie. La bouteille à la mer a rapidement porté ses fruits. "Mon équipe et moi-même avons reçu l’information selon laquelle Madeleine était arrivée au Paraguay il y a un mois ou deux et vivrait à Areguà, gardée par une femme", a déclaré le détective privé, qui n’a fourni aucune précision sur son agence ni même sur son propre statut, rapporte Le Parisien.

Les policiers ont donc entrepris mardi un ambitieux travail de recherche à Areguà. "Nous fouillons les quartiers où il y a des citoyens étrangers, des villas, des lotissements, pour voir si quelqu’un correspond à la description donnée", a rapporté le commissaire Sanny Amarilla. Interpol, qui est également mobilisé sur le dossier, précise que, pour l’heure, les recherches sont infructueuses. "Nous avons commencé à déployer toutes nos forces mais pour l’instant, nous n’avons rien", a déclaré la cellule d’Interpol au Paraguay.

Un dossier aux multiples rebondissements. Le dossier Maddie n'en est pas à son premier rebondissement. Lorsque l'affaire a éclaté, les parents de Maddie ont d'abord été soupçonnés d'avoir fait disparaître leur fille. Mis en examen par la justice portugaise, ils avaient finalement été relaxés. Depuis, plusieurs témoins à travers le monde ont assuré avoir aperçu la fillette, notamment en Nouvelle-Zélande ou encore à Chypre. En 2013, le portrait-robot d'un homme aperçu à plusieurs reprises près de l'appartement où logeaient les parents de Maddie avait été largement diffusé.

En décembre 2014, les enquêteurs britanniques ont interrogé un pédophile incarcéré, mais qui se trouvait au Portugal au moment des faits et qui avait été condamné quelques années auparavant pour l'agression d'une fillette en Australie.