Deux Israéliens reconnus coupables du meurtre d'un Palestinien brûlé vif

  • A
  • A
Deux Israéliens reconnus coupables du meurtre d'un Palestinien brûlé vif
Les avocats de Yosef Haim Ben David ont fait jouer son état mental afin d'alléger sa peine.@ MENAHEM KAHANA / AFP
Partagez sur :

Le meurtre de Mohammad Abou Khdeir, en 2014, avait contribué aux violences menant à la guerre dans la bande de Gaza. 

Un tribunal de Jérusalem a déclaré lundi deux juifs Israéliens coupables d'avoir enlevé et brûlé vif un adolescent palestinien en 2014, un meurtre qui avait contribué à l'escalade des violences menant à la guerre de Gaza. Le tribunal a suspendu son jugement contre un troisième homme, le meneur du groupe, dans l'attente de l'examen de son état mental.

Le meneur pénalement irresponsable ? Dans son jugement, le tribunal dit que les trois accusés, un adulte et deux mineurs, ont bien enlevé et assassiné Mohammad Abou Khdeir en juillet 2014. Mais il ne prononce pas encore de peine et dit que, dans le cas de l'adulte, il devra déterminer s'il est ou pas pénalement responsable. Les juges se prononceront le 20 décembre sur cette question. Les avocats de cet adulte, Yosef Haim Ben David, qui passe pour l'instigateur et le principal exécutant du crime, plaident son état mental pour affirmer qu'il est pénalement irresponsable.

Vengeance. Les juges prononceront les peines le 13 janvier, au moins dans le cas des deux mineurs, a dit le tribunal. Yosef Haim Ben David, habitant juif d'une colonie proche de Jérusalem, avait expliqué aux enquêteurs après son arrestation qu'ils cherchaient à venger l'enlèvement et l'assassinat de trois adolescents israéliens par des Palestiniens. Trois semaines avant, des Palestiniens avaient kidnappé et assassiné ces trois jeunes israéliens en Cisjordanie occupée. L'armée israélienne avait lancé une vaste opération pour retrouver les disparus. Des centaines de Palestiniens avaient été arrêtés. Les heurts avaient fait plusieurs morts palestiniens. Après la découverte des corps, des appels à la vengeance avaient résonné parmi les Israéliens. L'assassinat de Mohammad Abou Khdeir avait ensuite contribué à attiser les violences entre Palestiniens et Israéliens qui avaient débouché sur la guerre dans la bande de Gaza en juillet et août 2014.