Deux Français enlevés au Nigeria

  • A
  • A
Deux Français enlevés au Nigeria
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Deux Français figurent parmi les sept personnes enlevées lundi dans le golfe de Guinée.

Une plateforme pétrolière située dans le Golfe de Guinée, au large du Nigeria, a été attaquée dans la nuit de dimanche à lundi. Selon un nouveau bilan de la compagnie pétrolière, sept membres d'équipage ( et non plus cinq) ont été enlevés, a annoncé la compagnie Afren qui supervise cette installation au sud du pays. Deux autres personnes ont par ailleurs été blessées au cours d'une attaque menée en quelques minutes seulement, grâce à des navettes rapides.

Et parmi les otages figurent deux ressortissants français, selon Europe 1, qui est parvenue à joindre la société Afren. Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé "la possible présence" de deux Français dans le groupe. Les autres sont de nationalité américaine pour deux d'entre eux et canadienne pour le dernier. Deux des personnes retenues sont Indonésiennes, selon la compagnie.

La plateforme attaquée se trouve dans le champ pétrolifère Okoro, à 12 kilomètres des côtes de l'Etat méridional d'Akwa Ibom. Cet Etat est situé dans la région instable du delta du Niger, coeur de la production pétrolière du pays et théâtre d'opération de nombreux gangs criminels et groupes de militants armés affirmant lutter au nom d'un plus juste répartition de la manne pétrolière. Les kidnappings y sont monnaie courante. Plus de 400 enlèvement ont eu lieu depuis 2005. Aucun d'entre eux n'a été exécuté.

Deux membres d’équipage blessés

"Une faille dans la sécurité s'est produite sur le site High Island VII (...) deux membres d'équipage sont maintenant dans un état stable après avoir été blessés aux jambes et ont été évacués par hélicoptère dans une clinique" locale, indique la compagnie dans un communiqué, ajoutant que "cinq membres auraient été pris en otages".

"Une autre faille dans la sécurité est ensuite survenue sur un bateau de logistique", poursuit le communiqué selon qui "le navire et la plateforme sont tous deux sous le contrôle de la compagnie". La compagnie ne précise pas la nationalité des otages probables.

Afren se présente comme une société indépendante d'exploration et exploitation de pétrole et gaz naturel, cotée à la bourse de Londres. La société opère au Nigeria avec son partenaire local AMNI International.