Deux Danois blessés au couteau au cri d' "Allah Akbar" à Libreville

  • A
  • A
Deux Danois blessés au couteau au cri d' "Allah Akbar" à Libreville
Les deux hommes, en reportage au Gabon, ont été poignardés alors qu'ils faisaient des achats au village artisanal. (Illustration)@ MARCO LONGARI / AFP
Partagez sur :

L'un des deux ressortissants danois a gravement été blessé. L'assaillant a dit avoir agi en représailles à la politique américaine envers les musulmans. 

Deux ressortissants danois ont été blessés, dont l'un gravement, samedi à Libreville dans une attaque au couteau perpétrée par un Nigérien disant agir en "représailles aux attaques des États-Unis contre les musulmans", a indiqué une source officielle.

Les deux hommes, en reportage au Gabon pour la chaîne National Geographic, ont été poignardés alors qu'ils faisaient des achats au village artisanal, un lieu habituellement fréquenté par les touristes, a annoncé le ministre de la Défense à la télévision nationale, Étienne Massard. "Selon les premiers témoignages recueillis sur place, l'auteur de l'agression, un Nigérien de 53 ans, aurait commis son acte en criant Allah Akbar (Dieu est grand). Il a été interpellé sur le champ", a expliqué Étienne Massard.

L'un des deux hommes est en soins intensifs. "Résidant habituellement au Gabon depuis 19 ans", l'assaillant, "dans ses premières déclarations, a dit avoir agi en représailles aux attaques des États-Unis contre les musulmans et à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël". Les deux victimes ont été hospitalisées dans une clinique de Libreville, l'un d'eux est dans un état grave et en soins intensifs, a précisé le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze.