Des hackers perdent un milliard de dollars en raison d'une faute d'orthographe

  • A
  • A
Des hackers perdent un milliard de dollars en raison d'une faute d'orthographe
La manière dont les pirates informatique ont pu s'introduire dans le système reste toujours un mystère.@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

En février, la Banque centrale du Bangladesh s'est vu dérober quelque 80 millions de dollars. Elle aurait pu perdre davantage sans la faute de frappe de ses braqueurs. 

Une petite faute d’orthographe dans un ordre de virement bancaire a permis d’éviter un braquage de près d’un milliard de dollars (900 millions d'euros) impliquant la Banque centrale du Bangladesh, révèle le quotidien britannique The Guardian. Les voleurs ont néanmoins réussi à s’enfuir avec quelque 80 millions de dollars (72 millions d'euros) indique le quotidien britannique.

Fausse "foundation". Le mois dernier, un groupe de pirates aurait réussi à violer le système de la Banque du Bangladesh avant de lancer trois douzaines de demandes de transfert vers des entités factices aux Philippines et au Sri Lanka, notamment vers une pseudo "Shalika Foundation". Si les braqueurs ont réussi à subtiliser près de 80 millions, un dernier virement à hauteur de 20 millions (18 millions d'euros) a néanmoins échoué car ceux-ci ont écrit "fandation" au lieu de "foundation", éveillant les soupçons d’un organisme de routage. Celui-ci a rapidement mis le doigt sur la supercherie et fait stopper les transferts.

Une attaque non élucidée. La Banque du Bangladesh a déclaré avoir récupéré une partie du butin, et travaillerait avec les autorités de lutte contre le blanchiment d'argent aux Philippines pour recouvrir le reste des sommes dérobées par les hackers. Mais, à ce jour, la manière dont ces derniers ont pu s'introduire dans le système reste toujours un mystère, précise le Guardian.