Dernière nuit au pouvoir pour Dilma Rousseff ?

  • A
  • A
Dernière nuit au pouvoir pour Dilma Rousseff ?
Dilma Rousseff.@ ANDRESSA ANHOLETE / AFP
Partagez sur :

Les sénateurs, réunis pour une session exceptionnelle depuis plus de quinze heures, ont commencé à voter la destitution de Dilma Rousseff.

La présidente brésilienne vivait probablement ses dernières heures au pouvoir mercredi soir. Les sénateurs brésiliens s'apprêtent à suspendre son mandat et viennent de passer la nuit au Sénat pour une session historique. Pour Dilma Rousseff, la procédure est interminable. Les 78 sénateurs prennent la parole depuis mercredi soir pendant 15 minutes chacun. A 7h20 jeudi, depuis 17 heures que la session a commencé, 36 des 41 sénateurs nécessaires ont déjà validé la destitution de la présidente du Brésil.

"Une jambe gangrenée". Sur place, certaines prises de parole sont violentes et les sénateurs n'hésitent pas à qualifier cette nuit d'historique. "Aujourd’hui, le Brésil ressemble à un diabétique, à un corps fébrile avec une jambe gangrenée à cause de ce gouvernement. Ça fait longtemps que cela dure, mais il est temps de l'amputer", témoigne le sénateur et pasteur évangélique Magon Malta. "Ce que je veux pour le Brésil du futur, c'est un Brésil qui chante son hymne national et surtout un Brésil qui, au contraire de ce gouvernement, ne vol pas toutes ses richesses", poursuit-il.

Michel Temer au pouvoir. A l'issue de ce vote, Dilma Rousseff sera donc probablement remplacée par son ancien allié devenu rival, le vice-président Michel Temer, 75 ans, dirigeant du grand parti centriste PMDB qui avait claqué la porte de sa coalition fin mars. La sortie de l'actuelle présidente se prépare en toute discrétion. A peine la destitution votée, Dilma Rousseff fera une simple déclaration à la presse puis un vidéo sur les réseaux sociaux sera publiée avant qu'elle ne quitte ensuite le palais présidentiel.

Pour l'avenir, Michel Temer, est déjà au travail. Il veut réduire les dépenses du pays et pourrait supprimer une dizaine de ministères dans son nouveau gouvernement.