Dernière mission pour Endeavour

  • A
  • A
Dernière mission pour Endeavour
@ REUTERS
Partagez sur :

La navette spatiale américaine a décollé de Cap Canaveral pour la 25ème et dernière fois.

C'est sous un ciel nuageux qu'Endeavour a entamé son ultime voyage. La navette spatiale américaine s'est envolée lundi de la base de Cap Canaveral en Floride, après plusieurs reports. Elle emmène à son bord six astronautes à destination de la station spatiale internationale (ISS).

Les grandes énigmes de l'univers étudiées

Les six membres d'équipage doivent livrer spectromètre magnétique Alpha 2 (AMS), ou en termes plus compréhensibles, un détecteur de particules. Ce module scientifique, qui pèse sept tonnes et deux milliards de dollars (1,4 milliards d'euros), pourrait percer certaines des grandes énigmes de l'univers, comme l'existence de l’antimatière ou de la nature de la matière noire invisible.

Regardez les images du décollage de la navette :

Cette dernière mission d'Endeavour est dirigée par l'astronaute Mark Kelly, dont c'est le quatrième vol à bord d'une navette. Son épouse, Gabrielle Giffords, a pu faire le déplacement en Floride pour assister au décollage. Cette élue démocrate de la Chambre des représentants a été grièvement blessée lors d'une tentative d'assassinat le 8 janvier dernier, au cours de laquelle six personnes ont été tuées.

Les Américains dépendants des Russes

L'ultime lancement d'une navette américaine, le 135e, celui d'Atlantis, est prévu en juillet à une date indéterminée. Ce vol mettra un point final à un programme de 30 ans qui a permis de construire l'ISS et de lancer Hubble, premier télescope spatial ayant révolutionné l'astronomie. Après cela, les Etats-Unis dépendront des Soyouz russes, à 51 millions de dollars (36 milliards d'euros) le siège, pour acheminer leurs astronautes vers l'ISS en attendant qu'un autre vaisseau américain, sans doute commercial, ne prenne la relève d'ici à 2015 au mieux.