Depardieu en Russie : "ça me navre"

  • A
  • A
Depardieu en Russie : "ça me navre"
@ Max PPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le Kremlin, en recherche de "respectabilité", "racole", affirme Macha Méril.

Gérard Depardieu, citoyen russe, "c'est une grande opération de communication", lance d'emblée Macha Méril. Alors que la Russie a offert la citoyenneté à la star française, l'actrice française d'origine russe voit, dans cette décision, un signe que Vladimir Poutine cherche surtout à accroître sa "respectabilité". "Ils racolent un peu", assure Macha Méril, issue elle-même de la noblesse ukrainienne, et à qui les officiels russes ont déjà proposé des papiers.

"Ils ont commencé -surtout depuis Poutine- à draguer les enfants d'immigrés de la première génération de la diaspora, c'est-à-dire ceux qui ont des noms prestigieux qui rappellent l'histoire de la Russie, dont ma famille", a-t-elle affirmé sur Europe 1 vendredi.


>>> A lire : Depardieu : sa lettre d'amour à la Russie

Macha Méril a elle-même connu Vladimir Poutine "lorsqu'il était assistant de Anatoli Sobtchak", le maire de Saint-Pétersbourg. "Tout de suite après la chute du Mur, nous avons créé une association qui s'appelle 'Paris-Pétersbourg' pour faciliter les échanges culturels. Saint-Pétersbourg a des grandes écoles de danse, des grands musiciens, etc. Sobtchak nous avait dit cette phrase remarquable que je n'oublierai jamais : vous les Russes de l'ancienne Russie, vous avez emporté la Russie avec vous. Ramenez-là !", raconte l'actrice.

"La mentalité de ceux qui ont les moyens"

Du coup, ce rapprochement entre Depardieu et Poutine ne l'étonne pas. "C'est vrai que Gérard a quelque chose qui ressemble à la Russie d'aujourd'hui", assure Macha Méril. Mais "mon pauvre Gérard, je crois qu'il n'est pas tout à fait lucide. Il doit être aveuglé par la façon dont on le reçoit là-bas. Rappelez-vous quand il a tourné Raspoutine, à Saint-Pétersbourg, on a ouvert les palais !", certifie l'actrice.

>>> A lire : Depardieu et la Russie, c'est une vieille histoire

La Russie, "c'est une mentalité qui lui plaît. La mentalité de ceux qui ont les moyens, avec un faste un peu vulgaire mais qui est quand même très réel. Peut-être que Gérard ne voit pas qu'à 500 mètres de là, la majorité de la population vit sous le seuil de la pauvreté", a-t-elle déploré.

Mais alors, quel est le sens de la démarche de Gérard Depardieu ? "Il est au-delà de tout ça. Il est comme les gens très fortunés d'autrefois : il cherche des lieux dans le monde qui lui conviennent. Ça ne m'étonne pas que la Russie lui plaise avec ses excès ou cette opulence, de grandes beuveries", renchérit Macha Méril, qui conclut : Depardieu en Russie, "ça m'insupporte et ça me navre".