Découverte macabre au Cambodge

  • A
  • A
Découverte macabre au Cambodge
Cinq corps ont été retrouvés au Cambodge dans la voiture appartenant à un Français.@ Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :

Cinq corps ont été retrouvés dans la voiture d'un Français porté disparu avec ses enfants.

"Il n'a pas pu se suicider, je connais son coeur". La stupeur est de mise au Cambodge, au lendemain de la découverte de cinq corps, retrouvés dans un état de décomposition avancée, dans la voiture d'un Français. Avec ses quatre enfants, âgés de 2 à 9 ans, il était porté disparu depuis le mois de septembre.

Suicide ou homicide ?

Pour la belle-famille, la piste du suicide semble exclue. "Quelqu'un a dû tuer cette famille", confie le grand-père cambodgien de 69 ans, dont la fille avait épousé le Français avant de décéder en 2009 en mettant au monde leur quatrième enfant.

Les restes ont été retrouvés dans le 4x4 blanc du Français âgé de 42 ans, au fond d'un étang de sa propriété à Tuol Thnoung, à une cinquantaine de kilomètres de Phnom Penh. L'urne contenant les cendres de la mère défunte était posée sur un drap blanc et retrouvée dans la voiture.

Peu de doute sur l'identité des victimes

Pour le moment, aucune identification officielle n'a encore eu lieu. Mais pour les habitants et la police, il n'y a guère de doute. "Nous attendons toujours les résultats des experts" mais "il est très probable que les restes soient ceux de la famille française disparue", a ainsi déclaré dimanche Chhay Sinarith, directeur du département de la sécurité intérieure au ministère de l'Intérieur.

"Nous enquêtons toujours. Nous ne pouvons confirmer la cause de la mort", a de son côté simplement indiqué Keo Pisey, chef de la police de la province de Kampong Speu. Après la disparition de la famille fin septembre, le grand-père n'avait pu entrer dans la maison fermée à clé. Mais en janvier, la police l'a finalement inspectée, en sa présence. "Tout était parti, comme s'ils avaient été cambriolés", assure-t-il, affirmant que son beau-fils, guide touristique, n'avait "jamais eu aucun problème mental, ni aucun problème pour nourrir sa famille".

Le consul de France est allé sur le lieu de la découverte pour tenter d'identifier les corps.