Dans les Balkans, l'accueil des réfugiés s'organise

  • A
  • A
Dans les Balkans, l'accueil des réfugiés s'organise
Une fois qu'ils ont fini avec les formalités, les réfugiés sont envoyés par bus à la frontière allemande.
Partagez sur :

A la frontière entre la Slovénie et l'Autriche, les migrants sont accueillis dans un centre avant d'entrer en Europe.

REPORTAGE

Ils sont Syriens, Irakiens, Afghans. Ils fuient la guerre dans leurs pays. Et malgré l'hiver, ils continuent de risquer leur vie pour rejoindre l'Europe. Certains parviennent à remonter la route des Balkans, où leur accueil est plus encadré. C'est le cas à Spielfeld, à la frontière entre la Slovénie et l'Autriche. Là-bas, il n'est pas question d'attendre dans le froid ou encore de marcher dans la neige. Les réfugiés sont accueillis dans un énorme centre avec salle de restaurant et des jeux pour les enfants.

Des traducteurs rassurent et testent. En arabe, un haut parleur les salue et les invite à venir s'enregistrer en petits groupes. Des dizaines de traducteurs rassurent, informent et testent aussi la sincérité des demandeurs d'asile. Cinquante agents de la sécurité civile, missionnés en urgence, organisent aussi ce flux, au côté d'un membre du haut commissariat aux réfugiés : "Ça se passe très bien. Quand ils arrivent, les réfugiés reçoivent de quoi manger, des vêtements et ensuite ils passent la frontière autrichienne par groupe. Une fois qu'ils ont fini avec les formalités, ils sont envoyés par bus à la frontière allemande."

"Arriver ici est un exploit". C'est le cas de Nour, qui vient de mettre le pied en Europe, comme 500 autres migrants, ce même jour ici: "Vous voyez nos sourires sur nos visages. Arriver ici est un exploit. Nous avons dormi dans les soutes des bus et eu les pires expériences. Là, ça fait du bien de voir ce que l'Europe a installé pour nous". Certains réfugiés ne survivent en effet pas au périple jusqu'en Europe. Samedi encore, 37 migrants, essentiellement des femmes et des enfants sont morts noyés en Mer Egée.