Curiosity va traquer le carbone organique sur Mars

  • A
  • A
Curiosity va traquer le carbone organique sur Mars
La mission Curiosity vue par un artiste.@ REUTERS
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Deux ans durant, le robot va vérifier si la Planète Rouge a pu être "habitable".

Le succès de l'"amarsissage" de Curiosity lundi matin ne doit pas faire oublier que la mission la plus complexe, la plus importante et la plus chère jamais entreprise sur la Planète Rouge ne fait que débuter. En quoi consiste-t-elle ? Europe1.fr fait le point.

Les précédentes missions martiennes l'ont établi : Mars, la planète qui ressemble le plus à la Terre, n'a pas toujours été le désert froid, acide et sec que l'on connaît aujourd'hui. Au point de réunir les conditions de la vie ? C'est ce que doit vérifier Curiosity.

Curiosity

© NASA

Qui dit "vie", dit "eau" bien sûr. Jusqu'alors, les précédentes missions recherchaient avant tout les traces sous diverses formes - physique et chimique - de la présence de cet élément indispensable à la vie telle qu'elle a évolué sur la Terre. Cette fois, Curiosity est en quête de traces de constituants de la vie autre que l'eau.

A la recherche de molécules de carbone organique

Désormais, l'agence spatiale américaine part à la chasse de traces du deuxième ingrédient nécessaire pour que la vie microbienne puisse se développer : les molécules de carbone organique.

Un challenge scientifique d'une toute autre ampleur selon le géologue John Grotzinger qui estime : "le défi pour l'exploration de Mars est d'abord de chercher à identifier les environnements susceptibles d'avoir été habitables - c'est-à-dire réunissant les conditions favorables à l'apparition de la vie - et ensuite, de se demander : est-ce que du carbone organique pourrait avoir été conservé dans ce genre d'endroit ?"

Rechercher du carbone organique ne sera pas chose facile : "sur Mars, nous avons un environnement riche en radiations qui peut détruire la matière organique; aussi, même s'il y en a eu, il se pourrait que ce soit difficile de trouver un endroit où elle ait été préservée", explique Michael Meyer, de la Nasa.

robot curiosity mars NASA 930620

© NASA

Sur la Terre, la plus ancienne preuve de vie remonte à environ 3,5 milliards d'années. Des restes fossilisés de micro-organismes unicellulaires ont été découverts en 1958 à l'intérieur de roches sédimentaires. Ce type de roche pourrait exister aussi sur Mars.

Faire parler le Mont Sharp

Le lieu de l'"amarsissage" de Curiosity n'a d'ailleurs pas été choisi au hasard : le cratère Gale où s'est posé la sonde se situe à quelques dizaines de kilomètres des versants du Mont Sharp, qui culmine à 5.500 mètres d'altitude. Or, les plus anciennes parties du Mont Sharp pourraient correspondre en partie à l'époque où la vie est apparue sur Terre… époque à laquelle on pense que le climat sur Mars était chaud et humide.

Alors que sur la Terre, Mercure et Vénus ont, pour l'essentiel, perdu les traces de la phase du bombardement primordial qui a affecté toutes les planètes du système solaire, Mars a conservé - sur le Mont Sharp  notamment - des sols qui remontent à cette époque : un véritable cadeau pour les scientifiques.

"Nous avons l'occasion de commencer dans le passé, de parcourir la surface du Mont Sharp et de traverser le temps pour voir comment l'environnement a changé", s'enthousiasme Michael Meyer, de la Nasa.