Cuba espère que Trump ne sapera pas les avancées diplomatiques des années Obama

  • A
  • A
Cuba espère que Trump ne sapera pas les avancées diplomatiques des années Obama
Les positions de Donald Trump pourraient mettre en péril le dégel amorcé entre Cuba et les Etats-Unis@ Eduardo Munoz Alvarez / AFP
Partagez sur :

Cuba et les Etats-Unis ont repris leurs relations diplomatiques à l'été 2015, une initiative critiquée par Donald Trump.

Cuba espère que Donald Trump, une fois à la présidence des Etats-Unis, "prendra en compte" les avancées enregistrées depuis 2014 et l'amorce du dégel des relations bilatérales, a déclaré mercredi une haute responsable de la diplomatie cubaine.

Un "respect" mutuel attendu. "Cuba espère que le nouveau gouvernement des Etats-Unis prendra en compte les résultats que nous avons engrangés" et qu'il sera disposé à poursuivre sur cette lancée "sur la base du respect" mutuel, a dit Josefina Vidal, responsable de la chancellerie cubaine pour les affaires avec Washington. "Le respect est essentiel et le respect a été la clef du succès et de tous (ces) résultats", a-t-elle ajouté.

Vers la fin du dégel ? Après plus d'un demi-siècle de rupture, Cuba et les Etats-Unis ont rétabli leurs relations diplomatiques à l'été 2015, fruit d'une politique d'ouverture annoncée à la surprise générale le 17 décembre 2014 par l'actuel président américain Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro. Mais Donald Trump, quelques jours après son élection, a menacé de mettre fin à ce dégel si La Havane n'offrait pas de contreparties sur les droits de l'Homme ou l'économie de marché. Le président élu des Etats-Unis a également qualifié Fidel Castro, décédé le 25 novembre à 90 ans, de "dictateur brutal qui a opprimé son peuple pendant près de six décennies".