Croisière : la sécurité pourrait être revue

  • A
  • A
Croisière : la sécurité pourrait être revue
L'OMI veut "tirer les leçons" du naufrage du Costa Concordia.@ REUTERS
Partagez sur :

C'est ce que préconise "si nécessaire" l'Organisation maritime internationale.

L'Organisation maritime internationale (OMI), qui dépend de l'ONU, a estimé lundi qu'il fallait "tirer les leçons" du naufrage du Costa Concordia en Italie et revoir "si nécessaire" les règles de sécurité sur les grands navires de passagers.

"Mener l'enquête"

"L'OMI ne peut prendre cet accident à la légère", a souligné son secrétaire général Koji Sekimizu dans un communiqué.

Le secrétaire général a demandé aux autorités italiennes "de mener l'enquête sur tous les aspects de cet accident et de faire part de leurs conclusions à l'OMI (...) le plus vite possible".

Il a salué la façon dont les garde-côtes italiens avaient mené les opérations de sauvetage la nuit de l'accident et "les efforts incessants pour mobiliser des patrouilleurs, des remorqueurs, des hélicoptères et des équipes de plongeurs, ce qui a permis de sauver plus de gens qu'ils n'en avaient jamais sauvé auparavant".

Les commémorations du Titanic annulées

"Au moment du centenaire de la catastrophe du Titanic, cet accident nous rappelle une fois encore les risques liés aux activités maritimes", a ajouté Koji Sekimizu. En raison de la catastrophe, l'OMI a justement annulé lundi le lancement d'une série de commémorations pour le centenaire du naufrage du Titanic en avril 1912.