Crimée : "de la phase politique à une phase militaire"

  • A
  • A
Crimée : "de la phase politique à une phase militaire"
@ REUTERS
Partagez sur :

TENSIONS - Un militaire ukrainien a été tué en Crimée mardi lors d'un assaut contre une base militaire.

La guerre est déclarée ? Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a estimé mardi que le conflit avec la Russie en Crimée entrait dans une phase militaire, après des tirs sur des soldats ukrainiens.

Un assaut russe ? "Le conflit passe de la phase politique à une phase militaire", a déclaré Arseni Iatseniouk. "Aujourd'hui les troupes russes ont commencé à tirer sur nos soldats. C'est un crime de guerre", a-t-il affirmé. Un peu plus tôt dans la journée un porte-parole de l'armée ukrainienne a affirmé que des forces russes avaient lancé l'assaut contre une base militaire ukrainienne à Simferopol.

"Nous nous sommes à présent barricadés au deuxième étage. Le QG a été envahi et notre commandant emmené. Ils veulent que nous déposions les armes, mais nous n'avons pas l'intention de nous rendre", a dit ce porte-parole. D'après le témoignage d'un autre militaire recueilli par une chaîne de télévision, les soldats ukrainiens retranchés seraient une vingtaine. Ils seraient en compagnie "de dix à quinze" autres personnes, dont des femmes.

Le traité de rattachement signé. Des évènements qui interviennent juste après que le président russe Vkladimir Poutine a signé le traité historique rattachant la Crimée à la Russie, faisant fi des sanctions occidentales contre Moscou et d'un retour aux pires heures de la Guerre froide.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, devait se rendre mercredi à Moscou pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine. Mais ce déplacement a été annulé mardi soir.

sur le même sujet, sujet,

LA RIPOSTE - L'UE et Washington adoptent des sanctions

A VENIR - Que va-t-il se passer maintenant ?

L'ESSENTIEL - Les événements de dimanche en Crimée

INTERVIEW - Elisabeth Guigou : "le référendum en Crimée est absolument illégal"