Crash polonais : les premières révélations

  • A
  • A
Crash polonais : les premières révélations
@ REUTERS
Partagez sur :

L’équipage n'était pas seul dans le cockpit, selon l'enquête du Comité d’aviation interétatique.

De nouveaux éléments d’enquête sur le crash de l’avion du président polonais le 10 avril dernier. Selon le Comité d’aviation interétatique, des personnes étrangères à l'équipage se trouvaient dans le cockpit de l'avion du président polonais Lech Kaczynski avant qu'il ne s'écrase.

"Il a été établi que dans le cockpit se trouvaient des personnes n'étant pas des membres d'équipage a déclaré Tatiana Anodina, chef de cette organisation chargée d'enquêter sur les accidents d'avion et rassemblant des pays ex-soviétiques. Elle n'a pas pour autant précisé l'identité de la personne identifiée ni le contenu des conversations dans le cockpit.

Les pilotes prévenus de la mauvaise météo

Deuxième annonce : l'équipage de l'avion du président polonais Lech Kaczynski avait été prévenu à deux reprises que les conditions météo ne permettaient pas d'atterrir à l'aéroport près duquel l'appareil s'est écrasé. "Lors de la communication avec le contrôleur aérien de l'aéroport de Smolensk-Severnyï, ce dernier a prévenu à deux reprises que l'aéroport était dans le brouillard, que la visibilité était de 400 mètres et que les conditions d'accueil n'étaient pas réunies", a déclaré à la presse Alexeï Morozov, chef de la commission technique du comité.

La catastrophe aérienne survenue le 10 avril dans l'ouest de la Russie a coûté la vie aux 96 occupants de l'avion, parmi lesquels le président Lech Kaczynski et de hauts responsables politiques et militaires polonais.