Crash en Colombie : vingt journalistes sportifs brésiliens ont péri

  • A
  • A
Crash en Colombie : vingt journalistes sportifs brésiliens ont péri
71 personnes sont mortes dans le crash de l'avion qui transportait l'équipe de football brésilienne de Chapecoense.@ Raul ARBOLEDA / STR / AFP
Partagez sur :

Parmi les 71 morts de la catastrophe aérienne qui a décimé mardi une équipe de football brésilienne figurent vingt journalistes sportifs.

L'accident d'avion en Colombie, qui a décimé mardi l'équipe de football brésilienne de Chapecoense, a aussi tué vingt journalistes sportifs de ce pays venus couvrir la finale de la Copa Sudamericana.

Commentateurs chevronnés et jeunes reporters. La chaîne Fox Sport Latin America, qui retransmet en exclusivité les rencontres de la Copa Sudamericana, a confirmé que six de ses employés avaient été tués dans l'accident, qui a fait 71 morts. L'un d'eux, Mario Sergio, était un célèbre commentateur de radio et ancien international brésilien. Quatre journalistes faisaient partie du groupe audiovisuel brésilien Globo, et quatre autres de la télévision RBS TV, filiale de Globo. Ont également trouvé la mort six reporters travaillant pour des stations de radio locales situées à Chapenco, fief de Chapecoense, dans l'état de Santa Caterina (sud), comme Radio Chapeco, Radio Oeste Capital and Radio Vang FM.

Un journaliste rescapé, un autre rate l'avion. Parmi les six miraculés du vol de la compagnie bolivienne Lamia, figurent un journaliste, Rafael Henzel Valmorbida, commentateur de football pour Radio Oeste Capital. Un autre journaliste qui se trouvait sur la liste des passagers, Ivan Carlos Agnoletto de Radio Super Conda, a lui raté l'avion. L'équipe de Chapeco avait réussi une performance exceptionnelle pour atteindre la finale de la Copa Sudamericana, l'équivalent de la Ligue Europa, où elle devait affronter le grand Atletico Nacional de Colombie.