Crash dans le Sinaï : la bombe cachée dans une canette de soda ?

  • A
  • A
Crash dans le Sinaï : la bombe cachée dans une canette de soda ?
@ AFP
Partagez sur :

L'organisation Etat Islamique, qui revendique le crash de l'avion russe dans le Sinaï le 31 octobre, publie mercredi dans son magazine de propagande ce qu'elle présente comme une photo de la bombe artisanale utilisée. 

Le groupe djihadiste Etat islamique aurait réussi à introduire une bombe à bord de l'avion russe au départ de Charm el-Cheikh dans le Sinaï égyptien, le 31 octobre, causant son explosion faisant 224 morts. C'est ce qu'indique, mercredi, le magazine de l'organisation sur Internet, "Dabiq". La dernière édition du magazine explique que le groupe a agi après avoir découvert une faille dans la sécurité de l'aéroport égyptien d'où a décollé l'avion. L'organisation publie également ce qu'elle présente comme une photo de la bombe artisanale utilisée.



Un avion russe plutôt qu'un avion occidental. La photo montre sur un fond bleu une canette de Schweppes Gold et ce qui semble être un détonateur et un interrupteur. Dabiq publie également une photo de passeports qui auraient appartenu à des passagers russes de l'Airbus, "obtenus par les moudjahidine". Il n'a pourtant pas été possible dans l'immédiat de vérifier l'authenticité de ces photos.

L'organisation terroriste donne d'autres détails sur l'action qu'elle revendique, expliquant qu'elle voulait à l'origine abattre un avion occidental au-dessus du Sinaï mais qu'elle a changé d'avis. L'EI aurait finalement choisi d'abattre un avion russe après le début des frappes russes en Syrie, assure-t-elle.

Le crash est bien dû à un attentat. L'avion s'était disloqué en plein vol. La Russie a d'ailleurs convenu qu'il s'agissait bien d'un "attentat", mardi, par le biais du chef des services secrets russes (FSB), Alexandre Bortnikov.