Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara limoge les chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police

  • A
  • A
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara limoge les chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police
Le président Ouattara a souhaité prendre une décision forte au lendemain de la mutinerie qui a eu lieu dans le pays.@ AFP
Partagez sur :

Le président ivoirien a limogé lundi soir les principaux dirigeants de l'armée, de la gendarmerie et de la police après la mutinerie qui a éclaté ce week-end.

Alassane Ouattara est le chef de l'État ivoirien et compte bien le prouver. Le président a limogé lundi les chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police après la mutinerie de soldats qui a semé le trouble pendant deux jours dans le pays. Une façon d'affirmer son autorité, dans une période de transition pour le pouvoir, puisque le gouvernement vient de démissionner suite aux législatives qui se sont tenues en décembre dernier. 

Une mutinerie de soldats. Dans un communiqué, la présidence précise que le chef de l'État a signé des décrets relevant de leurs fonctions le chef d'État-Major général des forces armées de Côte d'Ivoire, le général Soumaila Bakayoko, le commandant supérieur de la gendarmerie, Gervais Kouakou Kouassi, et le directeur général de la police, Brindou M'Bia. Ces changements interviennent au lendemain d'une mutinerie de militaires en Côte d'Ivoire qui a paralysé pendant deux jours Bouaké, deuxième ville de la Côte d'Ivoire, et plusieurs autres agglomérations. Ceux-ci souhaitaient obtenir des primes et une augmentation de leurs soldes. La situation est revenue à la normale dimanche après la conclusion d'un accord avec le gouvernement.