Costa : "contente de revoir la terre"

  • A
  • A
Costa : "contente de revoir la terre"
@ REUTERS
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Brigitte, une passagère du Costa Allegra raconte la galère des vacanciers.

"Je suis contente de voir la terre. Ca a été très dur". Brigitte, passagère du Costa Allegra, le paquebot remorqué depuis mardi après un incendie la veille en plein océan Indien, ne cache pas son soulagement d'arriver enfin dans le port de Mahé. Contactée par Europe 1, la vacancière revient sur les conditions de vie à bord du navire.

L'incendie du paquebot lundi a mis hors d'état le système électrique du navire. Résultat : la climatisation en panne, cuisines fermées et sanitaires inutilisables…  "On était dans le noir, on n'avait pas d'eau, on n'avait plus d'électricité, donc toutes les chasses d'eau ne marchaient pas", raconte Brigitte.

"Les gens ont dormi dehors" :

Les passagers ont également soufferts des températures estivales des Seychelles. "Les journées étaient très longues. Il faisait très chaud, surtout qu'ici, on ne bouge presque pas et qu'il fait 40 degré à l'ombre. A l'intérieur, sans climatisation, c'est une horreur. Les gens ont dormi dehors, moi j'ai dormi dans la cabine quand même", raconte Brigitte qui n'en veut pas à la compagnie.

"Ils ont tous été formidables"

Il faut dire que Costa Croisière a fait le maximum pour éviter la colère des vacanciers et sauver son image fortement égratignée depuis le naufrage du Costa Concordia en janvier dernier. "Nous avons dépêché une équipe de Costa Croisière formée de dirigeants de la compagnie et de techniciens qui ont embarqué à bord du bateau et qui ont apporté un générateur qui permettait d'avoir un maximum d'électricité compte tenu des circonstances", Georges Azouz, président de Costa France, au micro d'Europe 1.

Une intervention qui a permis aux passagers d'avoir leur "premier café chaud", raconte Brigitte. "Mercredi, on a eu une livraison par hélicoptère d'un générateur qui a permis de nous donner notre premier café chaud ce matin", précise-t-elle.

La vacancière tient à féliciter le travail des membres de l'équipage. "Ca a été très dur, mais ils ont tous été formidables. Il faut vraiment féliciter le commandant et tout l'équipage", commente-t-elle. Brigitte salue en effet le professionnalisme du personnel naviguant. "Ils ont évité que le feu n'atteigne le carburant et ont leur doit tous la vie. On est tous vivants, pas de blessés. Ils ont tout fait pour nous aider", raconte-t-elle. "Je n'ai jamais eu peur, j'ai eu confiance. J'en ai pleuré tout à l'heure", confie-t-elle émue.