Corée du Nord : les dessous de la purge

  • A
  • A
Corée du Nord : les dessous de la purge
@ MAXPPP
Partagez sur :

LES COULISSES - L'oncle de Kim Jong-Un, exécuté le 12 décembre, aurait cherché à prendre plus que sa part du gâteau des exportations nord-coréennes.

L'INFO. Le 12 décembre, des images glaçantes ont filtré de Pyongyang. Sur celles-ci, Jang Song-Thaek, l'oncle par alliance de Kim Jong-Un et numéro deux officieux du régime, apparaît le dos voûté, la tête baissée, menotté et encadré par deux militaires en uniforme. Accusé de complot et de corruption, il a été exécuté en public à la mi-décembre. Même en Corée du Nord, de telles humiliations sont rares. Les services de renseignement sud-coréens et américains estiment que si Jang Song-Thaek a été exécuté, c'est parce qu'il avait tenté de prendre le contrôle des très lucratives exportations de charbon et de produits de la pêche du pays, selon le New York Times.

Jang Song-Thaek, exécuté en public. L'exécution publique de l'oncle de Kim Jong-Un est le bouleversement politique le plus important depuis que le trentenaire est arrivé au pouvoir en 2011, Jang Song-Thaek, l'époux de la tante de Kim Jong-Un, était un temps considéré par les renseignements américain comme le véritable dirigeant du pays, administrant le pays dans l'ombre. Mais son exécution aurait des raison plus économiques que politiques.

corée du nord procès, e1default

Un oncle trop gourmand. Mais à en croire les services de renseignement sud-coréens et américains, il s'agit surtout d'une question économique. "Jang intervenait trop dans les activités [liées] au charbon, ce qui suscitait de plus en plus de plaintes de la part d'autres entités étatiques", a déclaré un député sud-coréen, rapportant des propos du chef des renseignements. Les exportations de la Corée du Nord vers la Chine, surtout du charbon et du minerai de fer, représenteraient au total 2,4 milliards de dollars pour l'année 2012. Autre manne : les crabes et les palourdes, dont les Chinois sont friands. Or, Jang se serait montré trop gourmand et aurait cherché à s'approprier les juteux profits de ces exportations pour lui-même ou pour ses services.

Des proches de Jang auraient désobéi. En tentant de prendre plus que sa part du gâteau, il aurait donc suscité la colère d'autres responsables, qui auraient informé Kim Jong-Un de la situation. Le leader nord-coréen aurait ensuite "donné des ordres pour que la situation soit corrigée". Mais des proches de Jang n'auraient pas obéi immédiatement aux ordres du dirigeant. Certains auraient notamment résisté à des soldats venus reprendre le contrôle d'une zone de pêche. Furieux, Kim Jong-Un aurait alors lancé une purge. En ce moment, le régime serait par ailleurs en train de tester les responsables de la division administrative du parti au pouvoir, autrefois sous les ordres de Jang, ainsi que ceux des services d'armement. Quant à Kim Jong-Un, il ne semble avoir aucun problème pour contrôler le pouvoir, deux ans seulement après son arrivée à la tête du pays.

sur le même sujet

L'INFO - La tante de Kim Jong-Un va bien " url_id="253237"> L'INFO - La tante de Kim Jong-Un va bien

ZOOM - En Corée du Nord, la purge au sommet a commencé " url_id="252071">ZOOM - En Corée du Nord, la purge au sommet a commencé

TEMOIGNAGES - Ils racontent l’enfer des camps en Corée du Nord " url_id="233707">TÉMOIGNAGES - Ils racontent l’enfer des camps en Corée du Nord