Corée du Nord : la Russie, "très inquiète", appelle à la "retenue"

  • A
  • A
Corée du Nord : la Russie, "très inquiète", appelle à la "retenue"
La Corée du Nord s'est dit prête à riposter à toute "provocation" de la part de Washington.@ ED JONES / AFP
Partagez sur :

Alors que Pyongyang, cible des États-Unis, risque de mener ce week-end un nouvel essai nucléaire, la Russie a appelé toutes les parties "à la retenue" vendredi.

La Russie, "très inquiète" du regain de tensions concernant la Corée du Nord, a appelé vendredi toutes les parties à la "retenue" et à éviter toute action qui pourrait être interprétée comme une "provocation", a indiqué le Kremlin, après des menaces de Washington envers Pyongyang. "Moscou suit avec une grande inquiétude la montée des tensions dans la péninsule coréenne. Nous appelons tous les pays à la retenue et les mettons en garde contre toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à des journalistes.

Tensions entre Washington et Pyongyang. Donald Trump a promis jeudi que le "problème" nord-coréen serait "traité". Il avait annoncé auparavant l'envoi vers la péninsule coréenne du porte-avions Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, puis évoqué une "armada" comprenant des sous-marins. La Corée du Nord a promis de répondre à l'envoi "insensé" de ce groupe aéronaval, se disant prête pour la "guerre". Selon de nombreux observateurs, la Corée du Nord pourrait, à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du pays, procéder samedi à un nouveau tir de missile balistique ou même à son sixième essai nucléaire.