Corans brûlés : l'Afghanistan s'enflamme

  • A
  • A
Corans brûlés : l'Afghanistan s'enflamme
La tension ne retombe pas en Afghanistan, cinq jours après que des Corans aient été brûlés sur une base américaine.@ MaxPPP
Partagez sur :

Deux conseillers américains et quatre assaillants afghans ont été tués samedi dans des violences.

La tension est toujours aussi forte en Afghanistan, après la profanation mardi de Corans par l'armée américaine. Après cinq jours de manifestations et de violences, les Afghans ont attaqué samedi un complexe de l'ONU à Kunduz, dans le nord du pays. Une fusillade a également éclaté au ministère de l'Intérieur à Kaboul, causant la mort de deux conseillers américains. Les talibans ont revendiqué leur mort peu de temps après.

Les manifestants visés par des tirs policiers

"Il y a des affrontements entre les manifestants et la police. Les protestataires essaient de rentrer dans le complexe mais la police les a arrêtés", a indiqué Sarwar Husaini, le porte-parole de la police à Kunduz. Il a aussi ajouté que "des renforts ont été envoyés pour protéger le bureau de l'Onu".

D'après plusieurs témoins, les protestataires lancent des pierres sur les policiers, qui ont commencé par tirer en l'air pour les effrayer, avant de viser les manifestants. Des colonnes de fumée peuvent être vues dans plusieurs parties de la ville.

Des manifestations dans tout le pays et au Pakistan

Un bilan provisoire fait état de 27 morts depuis le début des manifestations en Afghanistan et une centaine de blessés.

Des violences ont aussi été rapportées à Mihtarlam, la capitale du Laghman, dans le nord-est. Quinze manifestants ont été blessés par balle et emmenés à l'hôpital public de la ville, ont indiqué des cadres de cet établissement. La manifestation s'est depuis achevée, a indiqué une source policière.

Rejoignant le mouvement de protestations afghan, des centaines de manifestants sont descendus dans la rue vendredi dans plusieurs villes du Pakistan