Copenhague : la présidente de la conférence démissionne

  • A
  • A
Copenhague : la présidente de la conférence démissionne
Partagez sur :

La ministre danoise a invoqué des raisons protocolaires. Elle a été remplacée par le chef du gouvernement danois.

"Avec tant de chefs d'Etat et de gouvernement qui sont arrivés, il est approprié que ce soit le premier ministre du Danemark qui préside", a expliqué mercredi Connie Hedegaard pour justifier sa démission de la présidence de la conférence de Copenhague.

La ministre a néanmoins précisé qu'elle serait la "représentante spéciale" de Lars Loekke de Rasmussen. "Je continuerai par conséquent de négocier l'issue (du sommet) avec mes collègues", a expliqué Connie Hedegaard, qui va désormais se consacrer exclusivement aux consultations informelles des ministres.

Même si la ministre danoise invoque des raisons protocolaires pour justifier sa démission, elle a cependant été plusieurs fois critiquée pour son mode de gestion des travaux, par les pays en développement. Ceux-ci lui ont notamment reproché un "manque de transparence" pour avoir organisé dès le week-end dernier des réunions ministérielles restreintes alors que la plupart des ministres n'étaient pas encore arrivés.

Nicolas Sarkozy a accueilli mercredi avec satisfaction la décision de Lars Loekke Rasmussen, assurant qu'il lui faisait "toute confiance" pour parvenir à un accord.

Les discussions de Copenhague, qui s'achèvent vendredi, doivent entrer dans leur dernière phase avec la présence à partir de mercredi de dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement. Les négociations butent sur le partage des efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique.