Comment vivent les citadins européens ?

  • A
  • A
Comment vivent les citadins européens ?
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

ÉTUDE - Selon une enquête de l'INSEE, les habitants des villes françaises sont plus jeunes que chez leurs voisines européennes.

Logement, moyen de transport, taille des ménages : une étude de l'Insee a passé au crible les modes de vie des Européens dans 904 villes de l'Union. Premier résultat de l'enquête : avec un âge médian de leurs habitants de 38 ans, les villes françaises sont plus jeunes que leurs voisines européennes, où un citadin sur deux a 40 ans ou plus. En France et en Allemagne, la surface moyenne habitable par personne est par ailleurs la plus grande d'Europe, avec 42 m2, contre 36 m2 dans l'ensemble des villes européennes.

Combien de personnes par ménage ? Dans les villes européennes, les ménages urbains sont le plus souvent composés de 2,3 personnes en moyenne. L'Allemagne fait exception, avec une moyenne de 1,9 personne par ménage. Ce sont également dans les villes allemandes, mais aussi autrichiennes et finlandaises que les personnes seules sont les plus nombreuses (plus de 45% des foyers).

Les Européens plutôt propriétaires. En moyenne, 55% des ménages urbains européens sont propriétaires de leur logement, contre 51% des citadins en France en moyenne et 29% en Allemagne. Toujours en moyenne, 30% des ménages urbains louent leur logement dans le parc privé et 12% dans le secteur social. Le Royaume-Uni fait figure d'exception, avec une part de ménages urbains en location sociale bien supérieure à celle du privé.

Comment se déplacent-ils ? La voiture reste le mode de transport majoritaire des habitants des villes européennes pour se rendre à leur travail. 60% des déplacements domicile-travail sont effectués en voiture ou en deux-roues motorisées, 20% en transports en commun et 20% en vélo ou à pied.

Des villes françaises plus sûres. Avec un taux d'homicide moyen de 0,13 pour 10.000 habitants, les villes françaises étudiées sont en moyenne plus sûres, de ce point de vue, que les villes européennes (0,18). Les taux de criminalité les plus élevés - ceux supérieurs à 1 pour 10.000 - sont détenus par des villes allemandes telles que Bayreuth, Hildesheim, Rosenheim et belges, à l'exemple de Charleroi ou Gand.
>> LIRE AUSSI - Plus de Français que d'Allemands en 2055 ?

>> LIRE AUSSI - Immobilier : 2015, l'année pour devenir propriétaire

>> REGARDEZ - Logements sociaux : les villes jouent-elles le jeu ?