Colombie : le chef des Farc a eu "un accident cérébral", son état est stable

  • A
  • A
Colombie : le chef des Farc a eu "un accident cérébral", son état est stable
Rodrigo Londoño a ressenti les premiers symptômes de cet AVC dans la matinée de dimanche (image d'illustration)@ LARSEN, HAKON MOSVOLD / NTB SCANPIX / AFP
Partagez sur :

Rodrigo Londoño restera "de manière préventive" dans le service de soins intensifs de la clinique mais son état est stable, "il fait même des blagues", a déclaré Pastor Alape, commandant des Farc.

Rodrigo Londoño, alias "Timochenko", chef de la guérilla des Farc qui a conclu un accord de paix avec Bogota en septembre dernier, a eu "un accident cérébral" dimanche, mais son évolution est "satisfaisante".

"Tout va bien". Le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, âgé de 58 ans, a été hospitalisé dans une clinique de Villavicencio, ville du centre du pays proche du lieu où la guérilla marxiste a achevé de remettre ses armes le 26 juin. "Timochenko" a lui-même rassuré ses proches et ses camarades dans l'après-midi de dimanche, via Twitter, en remerciant "ceux qui se tiennent informés de sa santé" : "Tout va bien et je remercie le corps médical pour ses soins".



Il est arrivé dans la matinée dans cet établissement, la Clinique universitaire coopérative de Colombie, où a été posé "un diagnostic d'accident cérébral ischémique transitoire", a déclaré au cours d'une conférence de presse la directrice de la clinique, Lydis Herrera. "Il est conscient et il fait même des blagues", a déclaré de son côté Pastor Alape, commandant des Farc, lors de cette même conférence de presse. Pour le moment, toutefois, Rodrigo Londoño restera "de manière préventive" dans le service de soins intensifs de la clinique, a-t-elle ajouté, en précisant que dans des cas de ce type la durée d'hospitalisation requise est de l'ordre de 24 à 48 heures "si aucune complication ne se présente".

Un AVC au cours d'une tournée de visites. L'ancien guérillero avait ressenti les premiers symptômes de cet AVC dans la matinée de dimanche, alors qu'il s'apprêtait à visiter l'un des 26 sites à travers le pays où sont rassemblés les quelque 7.000 membres des Farc dans le cadre du processus devant conduire à leur retour à la vie civile. À son arrivée à la clinique, le chef des Farc présentait des symptômes d'"altération de la parole" et de perte de la force musculaire dans le bras droit, mais "jusqu'à présent son évolution a été satisfaisante, avec une amélioration de 90%", a indiqué Lycis Herrera.

Déjà un infarctus en 2016. Rodrigo Londoño avait déjà fait un infarctus en 2015, alors qu'étaient déjà lancées à Cuba les négociations entre les Farc et le gouvernement colombien qui allaient mener à l'accord de paix initial du 26 septembre 2016. Cet accord, rejeté par référendum par les Colombiens le 2 octobre 2016, a été finalement signé par "Timochenko" et le président colombien Juan Manuel Santos le 24 novembre 2016, après avoir été renégocié, avant d'être définitivement validé par la chambre des représentants colombiens le 30 novembre 2016.