Climat : le monde de la finance appelle les grandes puissances à signer l'Accord de Paris

  • A
  • A
Climat : le monde de la finance appelle les grandes puissances à signer l'Accord de Paris
François Hollande et Christina Figueres, la responsable climat à l'Onu.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Sept organisations représentant plus de 400 fonds d'investissement ont demandé aux membres du G20, ainsi qu'à la Suisse et aux Pays-Bas de Signer l'accord de Paris sur le climat, mardi.

Sept organisations représentant plus de 400 fonds d'investissement ont demandé mardi aux Etats et institutions membres du G20, ainsi qu'à la Suisse et aux Pays-Bas, de "signer et adhérer dès que possible" à l'Accord de Paris sur le climat issu de la COP21.

Un courrier adressé aux chefs d'Etats. "Les réseaux mondiaux d'investisseurs aimeraient encourager votre pays à signer l'Accord de Paris le 22 avril aux Nations Unies à New York", écrivent les sept organisations dans un courrier commun adressé "aux chefs d'Etats et de gouvernements des principales économies mondiales", en l'occurrence l'Union européenne et les 19 Etats membres du G20, ainsi que la Suisse et les Pays-Bas. Les signataires de ce courrier sont des associations d'investisseurs régionales issues de tous les continents, ou des initiatives directement rattachées aux Nations Unies, via son programme pour l'environnement (PNUE).

"Une certitude réglementaire accrue". La plupart des grands fonds, banques et assureurs y sont représentés, comme les Américains Blackrock, Goldman Sachs et Morgan Stanley, les Britanniques Aviva, HSBC et RBS, le Suisse UBS ou encore le Français Axa. Ces entreprises affirment gérer au total plus de 24.000 milliards de dollars d'actifs."Les pays qui adhéreront sans tarder à l'Accord de Paris bénéficieront d'une certitude réglementaire accrue, qui aidera à attirer les billions (milliers de milliards) d'investissements pour soutenir la transition bas-carbone", ajoutent les organisations signataires.

Parmi les 193 Etats membres des Nations Unies, 147 se sont déjà engagés à signer l'accord sur le climat conclu en décembre à Paris, selon Ségolène Royal, ministre française de l'Ecologie et présidente de la conférence de l'ONU sur le climat (COP 21).