Cleveland : le traumatisme de Michelle Knight

  • A
  • A
Cleveland : le traumatisme de Michelle Knight
Sa grand-mère et ses proches l'attendent à la maison.@ Reuters
Partagez sur :

RÉCIT- La jeune femme, libérée de son tortionnaire, a eu une enfance traumatisante.

michelle knight 930

© Max PPP

Elle refuse de voir sa mère. Michelle Knight a vécu un véritable calvaire. La dernière victime d'Ariel Castro est sortie vendredi de l'hôpital. Cette femme, kidnappée en 2002 à 21 ans, a vécu la plus longue, et sans doute la plus douloureuse captivité. Tombée enceinte et avortée plusieurs fois, son tortionnaire l'a également battue. Mais maintenant, alors qu'elle est enfin libre, elle refuse de voir sa mère, Barbara Knight, qui est pourtant venue la chercher à Cleveland. Elle n'a donc nulle part où aller...

Elle a été battue. Son histoire est si terrible qu'elle bouleverse les habitants de Cleveland. Parce qu'avant de connaître l'enfer auprès de son ravisseur, la vie de Michelle Knight était déjà un cauchemar. Dans son enfance, elle était battue régulièrement par un proche sous les yeux de sa mère qui n'intervenait pas.

michelle knight famille 930

© Reuters

Enceinte à 17 ans. Au collège elle subit des humiliations, dont une agression, à laquelle la police refuse de croire. Enceinte à 17 ans, elle accouche d'un petit garçon, qui sera agressé à son tour par un ami de sa mère. Les services sociaux finissent par lui prendre son enfant. Elle décide alors de s'enfuir et croise la route d'Ariel Castro. Ses proches croient qu'elle a fugué, mais personne ne la cherche activement. Dès 2003, son nom est même retiré de la liste des personnes disparues... à cause de sa mère. Selon la police, faute de contacts avec la mère, elle n'a pas pu mettre à jour son fichier.

Selon l'avocat de la mère de Michelle, c'est faux. "Barbara affirme que personne n'a essayé de la contacter. Elle a vécu dans la même maison pendant des années. Quand elle est partie, sa famille vivait toujours là. Il était facile de la trouver", rétorque Jay Milano.

Elle a dû faire de la chirurgie esthétique. Mais dans le sous-sol d'Ariel Castro, la longue torture commence. Enchaînée par le cou, parmi des déchets, elle va vivre la pire des captivités parce qu'elle a eu le tort d'avoir été la "première". Quand les suivantes arrivent, elle tombe en disgrâce, à cause du fait qu'elle est enceinte. Souvent, Ariel Castro cesse de la nourrir et la bat tellement fort qu'elle perd les enfants. Elle a d'ailleurs dû subir cette semaine de la chirurgie esthétique pour réparer son visage. Le jour de sa libération, lorsqu'elle a vu un policier, elle s'est précipitée dans ses bras. Des témoins racontent qu'elle ne voulait plus le lâcher.

Une adoption ? Depuis sa sortie, elle a trouvé refuge dans la famille de Gina DeJesus, une des autres captives, qui a déjà proposé de l'adopter.



La mère de Michelle, Barbara Knight, qui habite en Floride, assure qu'elle n'a pas eu d'informations sur sa fille par la police ou par l'hôpital. Elle se dit même désespérée. Barbara Knight a engagé un avocat et espère forcer sa fille à la rencontrer. Elle n'a même pas pu lui livrer des fleurs car, à l'hôpital, Michelle Knight ne recevait personne. "Barbara Knight est une mère dont la fille a vécu l'enfer. Un véritable enfer. Pire que nous pouvons l'imaginer. Elle est venue pour être avec sa fille, l'embrasser, l'aider à se soigner. Michelle a été très évasive... Je ne sais pas pourquoi mais c'est odieux...", conclut Jay Milano, son avocat.