Circulation alternée à New Delhi, capitale la plus polluée du monde

  • A
  • A
Circulation alternée à New Delhi, capitale la plus polluée du monde
A New Delhi, les autorités ont mis en place la circulation alternée pour diminuer la pollution.@ MONEY SHARMA / AFP
Partagez sur :

La capitale indienne New Delhi veut tenter de diminuer la pollution de l'air.

La mesure est bienvenue mais peut sembler dérisoire. New Delhi , capitale la plus polluée au monde, expérimentait à partir de vendredi et pour 15 jours la circulation alternée pour la seconde fois de l'année afin de tenter d'améliorer la qualité de l'air.

"La population va s'y plier". Les autorités de la capitale avaient tenté l'expérience pour la première fois en janvier, au moment où la pollution atteignait ses niveaux les plus dangereux, et elles avaient promis de répéter la mesure, la jugeant bien accueillie par la population. "La circulation alternée revient car la population de Delhi le veut", a dit vendredi le ministre des Transports de la capitale, Gopal Rai. "Nous sommes totalement persuadés que la population va s'y plier."

Le niveau de l'air "très mauvais". La capitale indienne a été classée ville la plus polluée du monde selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2014, en partie en raison des près de 10 millions de véhicules qui y circulent. Le niveau de pollution était classé "très mauvais" à 191 vendredi, selon l'indice de qualité de l'air de l'ambassade américaine, ce qui signifie que les personnes souffrant de problèmes cardiaques et respiratoires doivent rester confinées, tout comme les enfants et les personnes âgées.

Un geste dérisoire ? Le chef de l'exécutif de la capitale indienne, Arvin Kejriwal, a assuré que la pollution avait diminué lors de l'expérience de janvier mais nombre de scientifiques estiment que c'est insuffisant pour endiguer les dangers de la pollution. "Cela revient à retirer 10 seaux d'eau de l'océan. L'ampleur du problème de la pollution est de cet ordre", a dit Gufran Beig, responsable scientifique de l'organisme public de contrôle de qualité de l'air.