Chine : des écoliers privés de Noël, fête trop "occidentale"

  • A
  • A
Chine : des écoliers privés de Noël, fête trop "occidentale"
@ AFP et PETER PARKS
Partagez sur :

RELIGION - La ville de Wenzhou, dans l'est de la Chine, a interdit la célébration de Noël dans ses écoles car la fête est jugée comme trop "occidentale".

Alors que dans le monde entier, les chrétiens fêtent la naissance de Jésus, en Chine, ils passent un bien triste Noël. Wenzhou, une ville de l'est de la Chine, a interdit la célébration de cette fête dans ses établissements scolaires, jugée comme une tradition trop "occidentale". De son côté, une université de Xi'an, dans le nord du pays, a interdit la célébration du réveillon sur son campus, obligeant les étudiants à visionner des films de propagande. Le Parti communiste chinois, officiellement athée, surveille de près la pratique religieuse de la population.

>> LIRE AUSSI - Le Noël "très douloureux" des réfugiés chrétiens irakiens 

Favoriser les fêtes traditionnelles chinoises. La métropole de Wenzhou, dans la province de Zhejiang, connue pour son importante communauté chrétienne, a interdit l'organisation d'événements liés à Noël dans ses écoles, collège set lycées. Le Département de l'éducation du gouvernement municipal a déclaré au journal officiel "vouloir inciter les écoles à porter davantage d'attention aux fêtes traditionnelles chinoises plutôt que de se concentrer sur les fêtes occidentales".

Déjà une église détruite en avril. Wenzhou, baptisée parfois la "Jérusalem de l'ouest", compte pas moins de 1 million de chrétiens sur les 7 millions que compte la métropole. Cette décision de bannir Noël des établissements scolaires n'est pas la première pique envoyée à la communauté chrétienne. En avril dernier, les autorités avaient décidé de détruire une église protestante monumentale que les fidèles avaient financé de leurs deniers, provoquant des réactions d'indignations et des tensions au sein de la ville.

Confucius plutôt que Jésus. À l'université de Xi'an, alors que le réveillon de Noël est souvent l'occasion pour les étudiants de se réunir entre amis ou en amoureux, la direction les ont contraints à regarder des films de propagande à la gloire du philosophe chinois antique, Confucius.

"Soyez des enfants honorables pour votre pays, dressez-vous contre les vulgaires fêtes occidentales", clamait une bannière suspendue dans l'établissement, selon des clichés postés sur les médias sociaux. Un porte-parole de l'université, cité par la presse, a expliqué que les étudiants étaient invités "à attacher plus d'attention aux traditions chinoises" et à ne pas "idolâtrer les fêtes étrangères".

Mais une fête commerciale tolérée. Ces mesures restrictives autour de Noël sont en contradiction avec l'omniprésence de cette fête dans les centres commerciaux chinois où guirlandes, sapins et faux Papa Noël sont moisson. 

La Chine compte 23 millions de protestants et 5,7 millions de catholiques, auxquels il faut rajouter des dizaines de millions de membres rattachés à des "Églises souterraines". 

>> LIRE AUSSI - Chine : 100 jeunes "mariées" s'évaporent dans la nature