Chili : éruption surprise du Calbuco, endormi depuis 43 ans

  • A
  • A
Chili : éruption surprise du Calbuco, endormi depuis 43 ans
@ AFP
Partagez sur :

L'alerte rouge a été décrétée mercredi après l'éruption violente et inattendue du volcan Calbuco, inactif depuis 43 ans. Le gouvernement a ordonné d'évacuer la population dans un rayon de 20 kilomètres aux alentours.

Alerte rouge au Chili. Le volcan Calbuco, au sud du pays, est entré en éruption mercredi, après 43 ans d'inactivité, forçant le gouvernement à prendre des mesures radicales en ordonnant d'évacuer la population dans un rayon de 20 kilomètres aux alentours. L'éruption, qui a démarré vers 18 heures (23 heures en France), est survenue par surprise, aucun début d'activité n'ayant été enregistré ces derniers jours. Une deuxième poussée a eu lieu tôt jeudi matin (heure française). Les autorités ont donc décidé de maintenir l'alerte.

5.000 personnes évacuées. L'alerte rouge concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos, à environ 1.300 kilomètres au sud de Santiago. Selon la présidente chilienne Michelle Bachelet, qui a annoncé peu avant minuit qu'elle se rendra sur place jeudi, 5.000 personnes sont concernées par ces évacuations. "Il n'y a aucun blessé ni disparu" jusqu'à présent, a indiqué dans la soirée le ministre de l'Intérieur.

"La situation est assez compliquée". Cela a été une "éruption assez explosive", a raconté le vulcanologue Gabriel Orozco, du Service national de géologie et de mines (Sernageomin). "Actuellement la colonne éruptive a une hauteur d'environ 10 kilomètres, ou un peu plus", a-t-il ajouté, et "cette éruption va faire retomber une grande quantité de cendres". Aucune coulée de lave n'était apparente. "La situation est assez compliquée pour l'instant" dans la ville de Puerto Montt, a expliqué le maire. "Le fleuve Blanco serait en train de déborder en raison du dégel" provoqué par l'éruption, a-t-il ajouté. "Les gens ont très, très peur".

L'Argentine aussi sur le qui-vive. L'alerte a également été donnée dans le sud de l'Argentine. Les autorités de la ville argentine de Bariloche, située à seulement 100 kilomètres du volcan, ont pris des mesures d'urgence en prévision de la possible arrivée des cendres produites par l'éruption. "Etant donné la vitesse et la direction du vent, on estime que les cendres volcaniques arriveront sur Bariloche et sa région dans les prochaines heures", selon le quotidien local La Cordillera.