Chavez, un twitto pas comme les autres

  • A
  • A
Chavez, un twitto pas comme les autres
L’histoire du président vénézuélien, décédé lundi, s’est aussi écrite en 140 signes sur Twitter.@ REUTERS
Partagez sur :

L’histoire du président vénézuélien, décédé mardi soir, s’est aussi écrite en 140 signes sur Twitter.

Il était l’un des chefs d’Etat les plus actifs sur Twitter. Le président vénézuélien Hugo Chavez, mort mardi soir,  laisse donc derrière lui une "time line" qui restera dans les annales du web. Europe1.fr a sélectionné quelques uns des nombreux tweets qui ont marqué la vie de ce serial-twitter.

Twitter pour faire la révolution. Après avoir ouvert son compte en avril 2010, Hugo Chavez a très vite rencontré un succès fulgurant sur le site de microblogging. Un mois à peine après l’ouverture de son compte, il annonçait devoir embaucher 200 personnes pour l'aider à répondre aux 50.000 messages qu'il disait avoir reçus en seulement neuf jours. Très vite, il fera de Twitter un outil de communication politique très populaire, comme le montre ce tweet posté en février 2011 : "salut à tous les gouverneurs, les maires, porte-paroles du pouvoir populaire! Je vous invite tous à la construction de la Patrie!".

Twitter pour parler de sa maladie. Au mois de juin 2010, Hugo Chavez s’était rendu une première fois à Cuba pour se faire opéré de son cancer. Contre toute attente, c’est sur Twitter qu’il avait annoncé son retour au pays : "Je suis donc à la maison et très heureux ! Bonjour mes bien-aimés du Venezuela ! Bonjour chers gens! Dieu merci ! C'est le début du retour !".

Hugo Chavez aura souvent utilisé le site de microblogging pour parler des aspects un peu plus personnels de sa vie et pour rester en contact avec ses électeurs à qui il répondait, avant d’être malade, en direct à la télévision dans l’émission "Allo présidente".

>> A lire aussi : Chavez de retour au Venezuela et sur le web

Twitter pour partager tout son amour. Le 4 octobre 2012, Hugo Chavez avait passé le cap des trois millions de "followers", d’abonnés, sur Twitter. L’occasion pour le président d’envoyer un message d’amour, comme il aimait souvent le faire, à ses compatriotes et supporters.

Un tweet commenté de très nombreuses fois et repris plus de 2.000 fois par ses "fans".

Twitter pour entretenir son réseau. Hugo Chavez n’hésitait pas à utiliser le sire de microblogging pour féliciter publiquement ses homologues comme par exemple en novembre 2010 lorsqu’il a envoyé ce message à Dilma Roussef, fraîchement élue à la tête du Brésil : "Cristina Kirchner est devenue une Géante [à la tête de l’Argentine, NDLR]. Aujourd’hui, Dilma arrive à la présidence du Brésil. Ce sera une autre Géante". Il avait été, à l’époque, un des premiers à envoyer un message dé félicitations.