Charlène et Albert, déjà plus à la noce ?

  • A
  • A
Charlène et Albert, déjà plus à la noce ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le couple princier, en lune de miel en Afrique du Sud, n'a pas séjourné dans le même hôtel.

Après les rumeurs juste avant le mariage, le feuilleton monégasque continue pendant la lune de miel. Les faits et gestes du Prince Albert et de la Princesse Charlène, mariés depuis à peine 10 jours, sont toujours observés sous toutes les coutures. Et l'organisation de leur voyage de noces n'a pas manqué d'étonner la presse.

Le couple est depuis la semaine dernière en Afrique du Sud, le pays d'origine de la jeune mariée. Au programme, session annuelle du Comité international olympique pour Albert II, rencontre avec Desmond Tutu pour Charlène et déjeuner avec le président sud-africain Jacob Zuma. Les mariés ont également offert un grand dîner de gala à quelque 400 convives, qui n'avaient pu faire le déplacement sur le Rocher début juillet.

Un hôtel chacun

Mais c'est la partie privée du voyage qui fait jaser la presse sud-africaine. Au lieu d'une lune de miel romantique et digne d'un vrai conte de fée, Charlène et Albert font chambre à part et même... hôtel à part à Durban. Le couple avait prévu de séjourner à l'hôtel Oyster Box - là où ils ont donné leur réception -, dans la suite présidentielle, un duplex avec sa piscine privée. Au final, Charlène s'y est retrouvée seule, dans une suite plus petite, a confirmé à Europe 1 un porte-parole de l'hôtel. Tandis que son mari passait la nuit à l'hôtel Hilton, à 16 kilomètres de là.

Le père de Charlène, Mike Wittstock, a expliqué au site sud-africain Channel 24 que ce changement de dernière minute avait été dicté par des raisons logistiques. "Albert assistait à la session annuelle du Comité international olympique, qui se tenait au Hilton", a justifié le père de la Princesse. Comme la conférence débutait à 7 heures le matin, le Prince a voulu éviter de se lever très tôt et de se retrouver coincé dans les embouteillages, a-t-il précisé.

Un bisou... sur la joue

La presse sud-africaine note également que le comportement de Charlène n'est pas celui d'une jeune mariée épanouie. Lors de leur rencontre avec Jacob Zuma, les photographes ont insisté pour que le couple s'embrasse. La Princesse a alors tourné la tête et n'a offert à son mari que sa joue, rapporte Channel 24. Après le déjeuner avec le président sud-africain, les mariés sont d'ailleurs repartis dans deux voitures différentes - alors qu'ils étaient arrivés ensemble -, note le site.

Enfin, la presse dominicale sud-africaine a cru noter que la Princesse s'était montrée beaucoup plus détendue lors de sa rencontre, sans son mari, avec Desmond Tutu. Elle a même plaisanté en affirmant qu'elle voulait ramener l'archevêque avec elle à Monaco, rapporte Channel 24.

Lune de miel écourtée ou fausse piste ?

Un retour qui pourrait avoir eu lieu plus tôt que prévu. Selon le site sud-africain City Press, le couple aurait invoqué "des affaires urgentes" à Monaco pour rentrer prématurément sur le Rocher. Une information démentie par le palais princier dans le Figaro. "Ils font maintenant un tour en Afrique du Sud. Enfin, en principe, car il n'est pas rare qu'ils changent leurs plans pour déjouer les pièges de journalistes...", précise-t-on à Monaco.