Ces histoires qui ont agité le web cette semaine

  • A
  • A
Ces histoires qui ont agité le web cette semaine
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Chaque samedi, Maud Descamps vient nous raconter les bonnes histoires qui ont fait du bruit sur le web cette semaine.

Pour commencer, on part en Chine...

Oui la Chine qui vient de battre le record du monde du nombre d'internautes : 731 millions de personnes, soit l'équivalent de la population européenne. C'est le pays qui compte le plus d'internautes au monde ! La moitié des Chinois sont considérés comme des internautes.

Le plus grand nombre d'internautes, certes, mais qui n'ont pas forcément un accès très libre à internet...

En effet, Pékin bloque l'accès à de nombreux sites comme comme Facebook, Instagram, Google, Youtube, Dailymotion, ou encore Twitter. Mais aussi à beaucoup de sites d'informations. Alors évidemment, il y a des moyens de contourner cette muraille numérique mais figurez-vous que Pékin vient de lancer une campagne pour "mettre de l'ordre" chez les fournisseurs d'accès qui essaient de tricher.

Et puis il ne faut pas oublier que ces 731 millions d'internautes chinois sont surveillés de près par les autorités. Le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir gère un vaste système de contrôle : les commentaires et les articles considérés comme sensibles sont tout simplement effacés. Cette grande campagne de "mise en ordre" du web doit durer jusqu'à mars 2018.

On finit avec un drôle d'outil qui mesure l'humeur de l'humanité, tout simplement.

Oui ça fait un peu pompeux, mais c'est l'idée. Ça s'appelle EmojiTracker : le traceur d'emojis - vous savez ce sont ces petites têtes jaunes qui ponctuent nos sms. Et cet outil mesure en temps réel les émojis utilisés sur Twitter... Et au moment de l'écriture de cette chronique, l'humanité était très joyeuse puisque l'émoji le plus utilisé était celui qui pleure de rire, et en deuxième position: le coeur rouge. Joie et amour : pas mal pour commencer le week-end !