Ces histoires qui ont agité le web cette semaine

  • A
  • A
Ces histoires qui ont agité le web cette semaine
@ AFP
Partagez sur :

Chaque samedi, Maud Descamps vient nous raconter les bonnes histoires qui ont fait du bruit sur le web cette semaine.

Quelles sont les bonnes histoires qui ont fait du bruit sur le web cette semaine ? On commence évidemment avec le troisième débat de la primaire de la droite et du centre, diffusé sur Europe 1 et très suivi sur les réseaux sociaux…

On a eu les chiffres : plus de 340.000 tweets sur le débat ont été postés jeudi soir. C'est 140.00 de plus que lors des deux débats précédents. Et on connaît aussi les noms de candidats le plus cités sur le réseau social. Et comme pour le dernier débat, ce sont  Nicolas Sarkozy et Francois Fillon qui arrivent en première et deuxième place, suivis par Alain Juppé. Le moins cité est Jean-François Copé.

On part en Belgique maintenant avec une initiative étonnante. Pour contrer les discours haineux qui pullulent sur les réseaux sociaux, le pays s'est doté de "cyber-patrouilleurs"....

La Belgique a formé 31 jeunes âgés de 18 à 35 ans pour devenir des activistes sur le web. L'idée, c'est qu'ils agissent "en direct sur internet" dès qu'ils tombent sur des discours d'incitation à la haine. Selon une récente étude, 92% des incitations à la haine en Belgique viennent d'internet. D'autres pays d'Europe ont mis en place ce dispositif, qui s'intègre à un programme du Conseil de l'Europe de lutte contre les discriminations et la radicalisation.

Et on termine avec une nouveauté chez YouTube...

Ça ne va pas peut-être pas ravir les parents mais YouTube vient de sortir, en France, son application pour les enfants, YouTube kids, et c'est gratuit. Vous avez un catalogue de dessins animés, de chansons et de vidéos éducatives. Ça permet d'éviter que votre enfant navigue sur une plateforme pour adultes. Si votre enfant ne sait pas écrire, il peut choisir ses programmes par commande vocale. Bref, on a testé et c’est ça assez bien fait. Mais attention quand même à l'abus d'écran pour les enfants !