Ces Algériens qui s'immolent de désespoir

  • A
  • A
Ces Algériens qui s'immolent de désespoir
Les émeutes ont fait cinq morts et 800 blessés entre le 6 et le 9 janvier en Algérie.@ REUTERS
Partagez sur :

Un homme a tenté de s'immoler mercredi, portant à huit le nombre de tentatives depuis le 12 janvier.

Le phénomène prend de l'ampleur. Un homme, père de six enfants, a tenté mercredi de s'immoler par le feu en Algérie, rapporte la presse algérienne, citée par l'AFP. Il s'agit de la huitième tentative d'immolation recensée dans le pays en l'espace d'une semaine seulment.

Un Algérien de 35 ans avait déjà tenté de s'immoler par le feu mardi soir en plein centre-ville de Dellys, à 80 kilomètres d'Alger, selon le site du journal algérien El Watan. Karim, considéré comme "un cas psychiatrique", se trouve aujourd'hui dans un état critique.

Depuis quelques jours, les immolations se multiplient à travers le pays. Le 12 janvier, une femme a tenté de s'immoler par le feu au sein de l'Assemblée populaire communale (APC, mairie) de la localité de Sidi Ali Benyoub, à quelque 450 km au sud-ouest d'Alger. Convaincue par un employé d'y renoncer, elle s'en est tirée avec une blessure à la main.

Des "cas isolés" pour les autorités

Les autorités locales de Dellys ont cependant insisté sur le fait qu'il s'agissait de "cas isolés".

En Algérie, des émeutes contre la flambée des prix des produits de base ont fait, entre le 6 et le 9 janvier, cinq morts et plus de 800 blessés. Le gouvernement avait alors ordonné une baisse des prix sur les aliments de base.

Le 17 décembre, un jeune Tunisien auquel les autorités avaient refusé un permis pour vendre dans la rue des fruits et des légumes avait mis fin à ses jours en s'immolant par le feu.